Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS Recherche
Pages : 1 2 3
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d\'Egypte
Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:00

~~~~~~~~~~~~~Les secrets d'Egypte~~~~~~~~~~~~~


……………………………………………..


Qu’est-ce que l’avenir, si ce n’est une répétition du passé ? Pessimiste, peut-être. Mais c’est ce que vont découvrir deux sœurs jumelles, unies et pourtant si différentes. Il est temps de faire face à son avenir, qui prend racine dans le passé. Un passé si lointain, pourtant toujours présent.


L'action commence lors du tournoi de Bataille-Ville / Battle City. Il y a de nombreux éléments reprit de l'animé. (version française/américaine). Les deux sœurs viendront mettre leur grain de sel ou une touche de miel dans cette histoire.


Saison 1 : Les deux sœurs (29 épisodes)

Saison 2 : Futur & Passé (21 épisodes)

Saison 3 : La fin du tournoi de Bataille-Ville (en cours de "tapage")

Saison 4 : Kaiba-Land (en cours d'écriture)


Rating : Tout public

Catégories : Époque présente et Égypte ancienne

Personnages: Un grand nombre de Personnages

Genres: Angoisse/Suspense, Aventure/Action, Romance/Amour, Tragédie/Drame

Warnings: Aucun


"Je ne possède pas Yu-Gi-Oh, ni aucun des personnages qui y sont associés. Le manga Yu-Gi-Oh est créée par Takahashi Kazuki. Cette fanfiction est destinée uniquement au divertissement. Je ne tire aucun profit de cette histoire. Tous les droits de l'histoire originale de Yu-Gi-Oh appartiennent à Takahashi Kazuki. "


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:01

PROLOGUE


………………………………..


Yûgi Muto, un jeune lycéen timide et expert en jeux. Un jour, il reçoit de son grand-père un objet trouvé lors d'une fouille en Égypte : le puzzle du Millénium. Nul n'était auparavant parvenu à reconstituer cet objet antique, mais le jeune Yûgi réussit finalement à l'assembler. À cet instant est libéré l'esprit d'un ancien pharaon d'Égypte, enfermé jusqu'alors dans le puzzle, qui viendra habiter le corps de Yûgi. C'est un être sûr de lui et ne reculant devant rien. Cependant, peu de gens sont au courant de la vérité. Le pharaon est spécialiste de tous les types de jeu. Il est d'ailleurs le maître du jeu des ténèbres. Mais pour une raison inconnue, il ne se souvient pas de son passé ni de qui il est exactement. Et voilà qu’il se lance dans la quête de ses souvenirs perdus.


Tout commence lors que Maximilien Pegasus, créateur du jeu « duel de monstre », kidnappe le grand-père de Yugi pour le forcer à participer à son tournoi. Yugi et ses amis embarquent au port pour se rendre sur l’île personnelle de Pegasus. Celui-ci possède aussi un objet du millénium : l’œil. Pegasus et les hauts dirigeants de KaibaCorp complotent pour éliminer Seto Kaiba. Finalement Yugi apprend à connaître l’esprit enfermé dans son puzzle et ensemble sauve le grand-père du jeune homme, ainsi que Seto, Makuba. Bakura, l’un des amis de Yugi, est lui aussi en possession d’un objet du millénium : un anneau, qui contient un esprit belliqueux, avec des désirs mystérieux. Duke Devlin affronte Yugi dans une partie de Dungeon Dice Monsters pour venger la défaite de Pegasus.


L’esprit du Puzzle, appelé Yami, par Yugi, décide de se lancer dans la découverte de ces souvenirs, Shizu Isthar, une responsable du musée de Domino, le lance sur une piste. En effet, Kaiba organise un tournoi afin de mettre la main sur les trois légendaires cartes Dieu. Yugi se lance dans ce tournoi afin de faire face à Marik Ishtar, qui menace ses amis, et souhaite se venger de Yami, le pharaon sans nom. Marik est un gardien du tombeau du pharaon, et porte aussi un objet du millénium : La baguette. L’histoire des deux sœurs commence au début de ce tournoi de cartes, auquel Miya décide de prendre part et de gagner.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:06

Épisode 1 : La rencontre et le premier duel


…………………..……………………..


Téa marchait en direction du magasin de jouets du grand-père de Yugi, avec son ami, ils devaient se rendre au tournoi. Hier, ils étaient allés voir la nouvelle exposition, et Shizu leur avait parlé du passé de Yami. Ils avaient aussi vu la tablette où Yugi, ou plutôt Yami était représenté comme un grand pharaon. Seto était aussi sur la fresque et combattait contre le roi, avec son dragon blanc aux yeux bleus. La jeune fille avait dû mal à envisager le départ de Yami, et elle s’inquiétait aussi de la façon dont Yugi allait réagir en apprenant que son double avait un endroit où retourner.


La semaine de vacances qui commençait, servirait au tournoi de cartes organisé par Kaiba, dont Shizu avait parlé. Mais quand Tea arriva devant la boutique de son ami, Yugi était déjà partit. Salomon Muto, le grand-père de Yugi, proposa à la jeune fille de fermer son magasin de se rendre avec elle au tournoi, organisé dans un quartier de la ville de Domino. Tea attendait devant la boutique que Mr Muto ferme sa boutique.


– Tu ne perds rien pour attendre, Miya ! cria une jeune fille toute essoufflée.


– Que se passe-t-il ? demanda Tea à la jeune fille.


La jeune fille avait de longs cheveux noirs, avec des mèches blondes encadrant son visage. Ils étaient tous frisés. Elle avait un visage pâle, et des lèvres roses et un joli sourire. Tea ne peut s’empêcher de penser à Yugi en croisant le regard violet de la jeune fille.


– Oh, ma sœur participe au tournoi de Bataille-Ville. Je voulais aller avec elle, mais elle m’a semé, et cours bien plus vite que moi. … Au fait, je m’appelle Aimy.


– Et moi Téa. J’attends le grand-père d’un ami, lui aussi duelliste, nous allons assister aux duels, tu veux venir avec nous.


– Ah oui ! alors ! s’écria Aimy, ravie de se faire des amis, et surtout de ne pas être toute seule à arpenter les rues de la ville.


Tous les trois se mirent donc en route vers le centre de Domino, devenu donc Bataille-Ville.


Miya, de son côté, était en quête d’un adversaire, elle était soulagée d’avoir pu se débarrasser de sa sœur. Elle aime sa sœur, mais elle est … trop dépendante d’elle. Et malgré son soulagement, elle espérait que sa sœur ne soit pas perdue dans la ville. Elle soupira et repéra un garçon brun à lunettes, ce dernier la défia dans un duel.


– Tu es vraiment sûr ? demanda Miya d’une petite voix, comme si elle avait peur d’affronter ce jeune garçon. Ce dernier se sentirait plus « confiant » en la croyant faible et sans défense, et sa défaite n’en sera que plus amer encore.


– En garde ! s’écria le garçon.


Miya activa son disque du duel, et les capteurs holographiques pour faire apparaitre les cartes et les monstres. Elle tira ses cinq premières cartes, elle avait en main, Elfe Mystique (2000Att-800df), Fantôme Spirituel(1400att,1300df), Trappe, Médicament rouge et Ooguchi(300att,250df).


– Bien, je pose cette carte magique face cachée, et j’invoque le fantôme spirituel en mode attaque. A toi ! dit-elle.


Elle avait posé la carte trappe face cachée, lui permettant de faire disparaitre le monstre de son adversaire, si celui avait plus de 1000 points d’attaque. Et si ce n’était pas le cas, son fantôme ne risquait pas grand-chose. Elle pourrait ensuite attaquer directement ses points de vie.


– Alors, je pose Killer Doll(1600att,1200def), qui ne va faire qu’une bouchée de ton fantôme. Attaque !


– Désolée, j’active ma carte piège « Trappe » qui envoie ton monstre directement au cimetière.


– Mon monstre ! fit-il déçu, très bien, je pose une carte face cachée, c’est à ton tour.


– Bien, je pioche ! fit Miya en prenant une carte dans son deck, elle avait maintenant, tornade de poussière.


– Je pose Ooguchi en mode défense, et j’attaque directement tes points de vie avec mon fantôme spirituel


– J’active ma carte « Annulation d’attaque ». s’écria le jeune garçon dans un soupir.


– C’est à toi de jouer.


Son adversaire tira une carte, et plaça à son tour, un monstre en position de défense, et termina son tour, Miya tira une nouvelle carte, Matuza, le zappeur (1300att,800df). Elle sourit, ce monstre avait la particularité de pouvoir attaquer deux fois dans un même tour. Ce duel serait vite fini.


– Bien, j’invoque Matuza en position d’attaque, Ooguchi attaque directement ses points de vie.


Miya : 4000 PV – Adversaire : 3700 PV


– Hé, tu n’as pas le droit, j’ai un monstre sur le terrain.


– Mmmh ! La particularité de Ooguchi est de pouvoir attaquer directement les points de vie de mon adversaire. Dis aurevoir à 300 de tes points de vie.


– Aah ! cria le garçon.


C’était presque trop facile, et Miya avait envie d’un duel, un peu plus stimulant que ça. Sa mère lui avait dit qu’elle était devenue « accro » au duel, comme certains à la drogue. Et Miya n’était pas loin de se dire qu’elle n’avait peut-être pas entièrement tort.


– Fantôme Spirituel attaque sa carte retournée. Fit Miya.


Malheureusement pour elle, elle se heurta au soldat géant de pierre et à ses 2000 points de défense. Miya perdit donc 600 points de vie. Le duel commence à devenir un peu plus intéressant.


Miya : 3400 PV – Adversaire : 3700 PV


– Grr ! J’active ma carte « Médicament Rouge » pour récupérer 500 de mes points perdus. A toi de jouer.


Miya : 3900 PV – Adversaire : 3700 PV


L’adversaire de la jeune fille tira une carte, qu’il plaça face cachée sur le terrain, et plaça un autre monstre sur le terrain en mode défense, et termina son tour. Miya tira une autre carte, le pendentif noir. Elle pouvait équiper le fantôme de cette carte, mais cela ne serait pas suffisant pour battre son géant de pierre. Elle savait qu’elle avait la carte qu’il faut dans son jeu, et elle allait la tirer.


– Je place cette carte face cachée, et je mets Ooguchi et Matuza en mode défense. C’est à toi de jouer pour ton dernier tour, fit Miya avec son petit sourire. Aimy appelait ce sourire, le sourire de … la défaite, pas pour elle, mais pour les autres.


– Bien à moi, fit le jeune garçon


Il tira une carte et mit le Glaive de l’Alligator en mode attaque, avec ses 1500 points d’attaque, il était une menace pour son fantôme, mais elle avait fait exprès de le laisser en mode attaque. Et le jeune garçon tomba dans le piège, il lança son monstre à l’attaque.


– Oh, non ! J’active ma carte, le pendentif noir, elle donne 500 points d’attaque à mon monstre, et gagne ce combat, au revoir Glaive de l’Alligator et il emporte 400 de tes points de vie, fit Miya en faisant un petit geste de la main pour dire aurevoir au monstre.


Miya : 3900 PV – Adversaire 3300 PV


– Encore une carte, et son monstre pourrait venir à bout de son colosse de pierre. A mon tour de jouer ! dit-elle en piochant une carte, Rugissement menaçant, ce n’était pas encore la bonne carte, mais cela la sauverait peut-être un tour.


– Je place cette carte face cachée et je termine mon tour ! dit-elle.


– A moi, je tire une carte, et active Bouclier et Epée, mon soldat de pierre devient redoutable, n’est-ce-pas ! Fit-il


– Oui, mais grâce à ma carte pige « Rugissement menaçant », tu ne peux pas lancer d’attaquer pendant ce tour ! annonça-t-elle, ouf, c’était juste, cette carte était finalement arrivée au bon moment.


– Bien, je place une carte face cachée, et je replace mon monstre en défense, dit l’adversaire de Miya, visiblement contrarié que son plan n’est pas fonctionné, parce que sa carte magique Bouclier et Epée ne dure qu’un seul tour.


Miya sourit et tira sa nouvelle carte, esprit de combat, cette carte allait donner un surplus d’énergie à son fantôme pour s’assurer la victoire.


– Bien j’active la carte de l’esprit de combat, qui m’octroie 300 points d’attaque pour chaque monstre de ton côté, tu en as deux, donc mon fantôme à 2500 points de vie, c’est suffisant pour anéantir ton soldat. Aller Fantôme à l’attaque. Le soldat fut réduit en poussière, Miya sourit, maintenant elle allait pouvoir en finir avec ce garçon. Dommage pour ses rêves de gloire, mais c’est elle qui irait en finale.


– Je n’en ai pas fini, Ooguchi passe en mode attaque, et attaque directement ses points de vie. Puis je passe Matuza en mode attaque, détruit son deuxième monstre, ce dernier était le Cyber Commander, heureusement que ce n’était pas encore un monstre avec une grande défense.


Miya : 3900 PV – Adversaire : 3000 PV


Les points de son fantôme, était redescendu à 1900 points d’attaque, mais pour rivaliser avec son monstre, il serait obligé de sacrifier et donc de placer un monstre, et donc les points de vie de son fantôme augmenterait à nouveau. Et au cas où il aurait le dessus, elle pourrait détruire sa carte magique au lieu de son monstre.


– Et pour terminer, je vais encore attaquer avec Matuza, puis qu’il a la particularité de pouvoir attaquer deux fois, et comme tu n’as plus de monstre, il va attaquer directement tes points de vie, c’est à toi de jouer.


Miya : 3900 PV – Adversaire : 2000 PV


– Je tire une carte, et je mets ce monstre en mode défense, et place cette carte sur le terrain face cachée, et je termine mon tour.


Miya tira sa carte « Renforts » qui lui permet d’offrir 500 points de vie de plus à son fantôme, mais ce n’était pas nécessaire. Maintenant qu’il avait posé un monstre sur le terrain, son fantôme avait 2200 points d’attaque, mais elle se méfiait de sa carte face cachée, sans doute un piège.


– Si tu comptes sur ta carte piège, je vais la détruire avec ma tornade de poussière, fit Aimy,


– Non ! fit le cri de désespoir de son adversaire, elle avait gagné.


Elle posa renforts sur le terrain, puisque c’était le deuxième effet de sa carte. Son fantôme attaque son monstre, qui fut détruit, puis Matuza et Ooguchi en terminèrent avec ses points de vie.


Miya : 3900 PV – Adversaire : 0000 PV


– J’ai gagné ! fit-elle en prenant sa carte de localisation et sa carte rare la Princesse de Tsurugi. Elle permettait d’infliger 500 points de vie pour chaque carte magique et piège sur le terrain de son adversaire, ça peut être intéressant.


Elle sourit et glissa cette carte dans sa réserve de cartes, qu’elle portait à la ceinture, et repartit en quête d’une autre duelliste.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:11

EPISODE 2 : Bakura et Seto


Aimy, Téa et Salomon observaient le duel de Joey contre Esparo. La jeune Gardner venait de lui transmettre les encouragements de Serenity, la sœur du jeune duelliste.


– Elle croit en toi, alors ne pense pas à abandonner.


Ces encouragements permirent à Joey de remporter la victoire, il utilisa la carte l'araignée à roulette. Aimy, comme Tea, félicitèrent le jeune homme pour sa victoire.


– Bon, je vais essayer de trouver ma sœur ! fit la jeune fille en courant vers le centre-ville.


Elle espérait vraiment que Joey réussirait à atteindre la finale. De ce qu'elle avait compris, c'était un garçon bien.


Les deux sœurs étaient arrivées en ville, très récemment, depuis quelques jours. Elles avaient tout de même eu le temps de visiter le lycée, là où elles allaient faire leurs études. Et puis les vacances et le tournoi étaient arrivés. Miya avait été tout excitée pendant une semaine, quand elle avait appris que Seto Kaiba organisait un tournoi de cartes. Aimy, de son côté, ne comprenait pas pourquoi tout ce cirque autour de cartes de duel de monstres. Cela la rendait plutôt perplexe. Les deux sœurs étaient jumelles, elles se ressemblaient donc physiquement. Même si Miya avait les cheveux courts, alors que Aimy avait de longs cheveux bruns et des mèches blondes. Miya n'avait qu'une seule mèche qu'elle portait avec une certaine fierté.


Alors que de caractère, elles étaient plutôt opposées. Miya était une duelliste, une combattante. Même si elle avait tendance à se montrer égoïste, et égocentrique, elle n'en restait pas moins courageuse, sûr d'elle, et pleine de vitalité pour partir à la « conquête du monde ». Alors que Aimy, était plus en douceur, généreuse, et créative, mais elle avait tendance à rester passive et plutôt craintive. Elle a « besoin » des autres.


Les deux sœurs ne s'entendent pas toujours très bien, en réalité, elles se jalousent l'une l'autre. Aimy voudrait avoir le courage et l'énergie de sa sœur, alors que Miya voudrait le côté rayonnant et paisible de sa sœur. Elle vit plutôt mal son côté autoritaire et colérique sur les autres, mais elle s'énerve facilement et il lui est très difficile de comprendre sa sœur. Aimy, de son côté, n'a pas ce genre de problèmes, elle attire les gens comme les abeilles vers un pot de miel. Miya, plus réservée a beaucoup de mal à se lier aux autres. Mais Aimy ne supporte pas la solitude, être seule est sa plus grande peur.


Un soir, peu de temps après leur arrivée, Miya se promenait dans la ville, quand elle croisa un jeune garçon blond avec de grands yeux noirs, ce dernier la bouscula, ce qui mit la jeune femme en colère.


– Tu pourrais faire attention ! lui dit-elle méchamment.


Le jeune garçon timide, baissa la tête, face aux reproches de la jeune femme. Miya était satisfaite, et s'apprêtait à s'en aller, quand il releva la tête.


– Hé ! Tu as fini de crier comme un charpentier ! dit-il à son tour méchamment.


La jeune fille lui lança un regard noir, ils se fixèrent un bon moment. Il n'était pas question qu'elle baisse le regard, même si ce garçon était l'être le plus bizarre qu'elle n'est jamais rencontrée.


– Tu veux régler ça par un duel ? proposa le jeune blond, en voyant le disque de duel au bras de la jeune fille.


– Oui, sache que c'est Miya Maté qui va te ridiculiser ! dit-elle en sortant son paquet de cartes.


Les deux jeunes gens se tenaient l'un face à l'autre, prêts à s'affronter dans un duel, quand une voix criant le nom de Miya retentit, et que la sœur de Miya arriva en courant vers l'étrange duo. Miya soupira et leva les yeux au ciel. Elle aimait sa sœur, mais cette dépendance était particulièrement agaçante, au plus haut point parfois.


– Quoi ? s'écria-t-elle sèchement et toujours en colère.


– Je te cherchais ! Dit-elle en souriant, elle avait l'habitude de ce ton, elle remarqua Bakura. Aimy ! se présenta-t-elle en lui tendant la main.


– Bakura Ryo, enchanté.


Ce dernier la serra et tous les deux sentirent quelque chose d'étrange. La jeune fille fronça les sourcils, ne sachant pas très bien ce que c'était, mais elle avait l'impression de le connaître, et son instinct lui disait de faire attention.


– Aimy, nous allions faire un duel ! commença Miya en refixa son attention sur le jeune garçon blond.


Ce dernier fit un sourire en coin, d'un genre machiavélique, qui fit peur à Aimy, mais motiva d'autant plus Miya pour un duel.


– Je vais y aller, mais je suis sûre que nos chemins se recroiseront ! dit-il en disparaissant dans la nuit.


Il avait effectivement raison et en même tort, parce que les deux sœurs avaient bien recroisé Bakura lors de la visite du lycée, mais c'était un autre Bakura. Aimy ne reconnaissait pas celui qui lui avait fait peur, et Miya ne reconnut pas celui qu'il l'avait défié et … intrigué.


Aimy courrait dans une ruelle, toujours à la recherche de sa sœur, quand elle vit Bakura marchait devant elle.


– Bakura ! cria-t-elle en le rattrapant, soulagée de trouver quelqu'un, elle commençait à regretter d'avoir quitter Tea et Joey. Il se retourna vers elle, et Aimy se figea de peur, en reconnaissant le Bakura « dangereux » de ce soir-là.


– Tient petite Aimy ! fit-il d'un ton condescendant, et un sourire mesquin.


– Oh ! dit-elle en s'arrêtant à bonne distance. Tu n'aurais pas vu Miya ? demanda-t-elle en espérant rester le moins possible avec lui.


– Tu veux qu'on la cherche ensemble ? proposa-t-il.


Bakura devait savoir s'il avait juste au sujet de ses deux sœurs, pour ça, il n'y avait qu'un seul moyen, les suivre de très prés. La petite Aimy semblait avoir peur de lui, ce que c'est marrant ! pensa-t-il. Ils marchèrent en silence côte à côte, Aimy était incapable de lui dire non, elle n'était pas rassurée. Quand elle vit Tea, et Salomon arrivaient en face, elle fut tellement soulagée, qu'elle courut vers eux avec gratitude.


– Alors avez-vous trouvé Yugi ? demanda la jeune fille


– Non, et toi, tu as trouvé ta sœur ? questionna Tea. Oh Bakura ! le salua-t-elle en le voyant sortir de la ruelle.


Le groupe se mit en quête de Yugi, Joey et Miya. Un autre garçon, le plus grand que Aimy n'est jamais vu, vint se joindre au groupe, il se présenta sous le nom de Tristan. Ensemble, ils finirent par trouver Joey, qui courrait après un garçon qui lui avait, semble-t-il, volé son disque de duel. Tristan sauta par-dessus la balustrade, et attrapa le jeune garçon. Joey put récupérer son disque. Alors que Tea, Tristan, Joey et Salomon partirent pour trouver le voleur de cartes du garçonnet. Aimy repartit de son côté, pour retrouver sa sœur. Alors qu'elle marchait, elle sentit une ombre s'approchait d'elle, elle se retourna pour faire face à Bakura. Il se trouvait un peu trop prés d'elle, elle recula vivement et partit en courant. La jeune fille continuait d'entendre le rire du garçon la poursuivre, ne regardant pas où elle allait, elle bomba dans un jeune garçon, qui portait une mallette, qui s'était renversé sous le choc.


– Oh Pardon ! Je suis vraiment désolée. Dit-elle en étant le jeune garçon à ramasser toutes les cartes qu'elle avait renversé, qui se trouvaient maintenant au milieu de la rue.


– Tu ne peux pas faire attention ! fit Seto d'un ton sec et plutôt méchamment.


– Pardon ! répéta Aimy, et vu le bonhomme, elle répèterait autant de fois que possible.


Elle se courba en excuse, et continuant d'aider le jeune garçon à remettre les cartes dans sa valise.


– Je pense qu'elles sont toutes là ! fit la jeune fille après quelques minutes à ramasser les cartes en silence.


– Maître Kaiba ! fit une voix, nous venons de localiser un chasseur de cartes qui utilise une carte divine au bloc E, à l'ouest. Le nom du duelliste qu'il affronte est Yugi Muto.


– Viens Makuba ! fit Seto en partant.


Aimy le regarda partir avec une étrange nostalgie, c'était un peu bête, vu qu'elle ne le connaissait pas vraiment. Elle avait vu son duel contre Yugi, qui avait été retransmis à la télé, il y a quelques semaines. C'était d'ailleurs le seul duel qu'elle est regardé en entier, avec sa sœur, sans vraiment savoir pourquoi, celui-là l'avait attiré plus qu'un autre. Elle secoua sa tête, elle n'avait pas à penser à ça maintenant, elle devait retrouver sa sœur. Ses yeux se posèrent sur une carte de duel de monstres. Elle était sans doute tombée de la mallette. Aimy la ramassa, il s'agissait de l'elfe mystique. La jeune fille leva les yeux et vit les silhouettes des deux frères Kaiba disparaitre dans un angle de rue. Elle se mit à courir pour les rattraper, afin de leur rendre la carte. Avec ses petites jambes, elle les retrouva devant le duel que Yugi opposait à un étrange bonhomme chauve.


– Allons, redresse-toi, Yugi ! Depuis quand t'inclines-tu face à tes adversaires ! fit Seto d'un ton dur.


– Ça jamais ! répondit Yugi.


Alors qu'attends-tu pour relever la tête. Tu pourras en finir avec ce moins que rien, et remporté sa carte de dieu égyptien. Le moment est venu. Ne laisse pas ce voyou s'en sortir, tu as la possibilité de remporter Swifer, le dragon du ciel. Il te suffit de trouver son point faible. A moins bien sûr, que tu n'aies plus rien à donner. Mais s'il te reste un peu d'amour-propre, alors lève-toi et montre-moi ce que tu as dans le ventre ! s'écria Kaïba.


Aimy porta son regard vers le duel, qui se déroulait en contre-bas. Yugi affrontait un monstre géant rouge, d'après sa posture et ce que disait Kaiba, le jeune garçon était en mauvaise posture. Mais les paroles de Seto semblaient avoir regonfler le côté combattant de Yugi. La jeune fille sourit, même adversaires, ils s'entraidaient l'un l'autre. Sans doute que la victoire serait plus grande s'ils s'affrontaient au plus haut de leurs forces. Kaiba remonta dans son estime.


Plus il a de cartes en main, plus la puissante de Swifer augmente, et sa carte lui permet de posséder autant de cartes qu'il le souhaite. Son monstre a une puissance sans limite. Comment peut-il le battre ? fit Makuba.


– Yugi, écoute-moi ! La puissance sans limite, ça n'existe pas. Ce n'est qu'une illusion, annonça Seto.


– Ah oui laquelle ? demanda le petit frère de Seto.


– Le nombre de cartes dans un deck ! répondit Aimy. Ma sœur a toujours dit qu'il n'y avait que 40 cartes dans un deck, il me semble qu'on a perdu quand on ne peut plus tirer de cartes, c'est ça ? demanda la jeune fille en levant la tête vers Seto.


Ce dernier la regardait, il n'avait pas fait attention à elle, jusque-là, mais effectivement il s'avère qu'elle avait raison, puisque la fin du duel de Yugi le prouva. Le duelliste chauve termina son paquet de cartes, et perdit la partie. Makuba descendit récupérer la carte du Dieu, et la carte de localisation pour les donner à Yugi. Pendant ce temps la jeune fille se tourna vers Seto.


* Ah au fait, je crois que cette carte est à toi ! dit-elle en lui tendant l'elfe mystique, mais il ne prêta pas beaucoup d'attention à la jeune fille.


Il descendit les escaliers pour rejoindre Yugi, et le défier en duel. Quand le duelliste perdant se releva soudainement, en riant, Aimy se décida à rejoindre les autres. Elle ne voulait pas être toute seule, là-haut.


– J'en ai plus qu'assez de tes supercheries, Marik ! cria Yugi. Il est temps de te montrer sous ton vrai jour.


– Ne t'inquiète pas, Pharaon, nous n'allons par tarder à nous rencontrer, toi et moi. Fit le chauve. Je me dirige en ce moment même vers Bataille-Ville. Et dés mon arrivée, je mets en route a prochaine phase de mon plan. Les pouvoirs du Pharaon m'appartiendra. Mes fidèles serviteurs préparent tout dans les moindres détails, je peux compter sur eux.


– Et où sont-ils Marik ? Demanda Yugi


– Partout, ils sont disséminés à travers Bataille-Ville. Je vois tout, je vois le puzzle du millenium qui sera bientôt à moi, je vois une ville sans défense qui ne demande qu'à être conquise, et je vois des serviteurs potentiels dans toutes les rues, je suis toujours à la recherche d'esclaves qui viendront grossir les rangs de mon armée de chasseurs. Je me demande qui sera les prochains. Dis-moi, Pharaon, lequel de tes amis ferait un bon esclave cérébral, Tea ou peut-être Joey.


– Tu les laisses tranquille, t'a compris, je te préviens ! s'écria Yugi.


– Ah ! Il me semble que j'ai enfin trouvé ton point sensible, n'est-ce-pas Pharaon. Et si je me servais de tes amis pour obtenir ce que je veux de toi, c'est-à-dire ton puzzle. Et cette carte de Dieu égyptien que tu viens de me prendre.


– Je te le dis pour la dernière fois, ne mêle pas mes amis à cette histoire ! répondit Yugi.


– Et pourquoi je ne le ferais, tes amis ne signifient rien pour moi, et tu sais très bien que je n'ai rien à perdre, mais au contraire cette planète à gagner, continua Marik, ou ce bonhomme chauve.


– Ne me provoque pas, si tu fais quoi que ce soit à l'un de mes amis, tu le regretteras, ils ne t'ont rien fait, et c'est avec moi seul, que tu dois régler tes comptes.


– Tout comme le point faible de mon dragon a entrainé sa chute, ta loyauté envers tes amis signifiera ta perte, termina Marik avant de tomber le nez contre le sol.


Yugi s'élança vers la vie en disant que ses amis avaient besoin de lui, Aimy n'était pas sûre de bien comprendre tout ce qu'elle venait d'entendre. Apparemment un bonhomme Marik, utilisait un pouvoir magique pour contrôler ce pauvre bonhomme chauve et avait menacé de faire la même chose à Téa et Joey. Par contre, elle n'était pas sûre de comprendre ce que cette histoire de Pharaon venait faire dans l'histoire, ni quel rapport, il pouvait y avoir avec des cartes de duel de monstres. N'est-ce pas sensé n'être qu'un jeu !


– Je crois qu'il va avoir besoin d'aide, non ? Fit Aimy.


Seto porta sur elle, son regard froid et hautain, mais se mit à marcher à la suite de Yugi. La jeune fille sourit, et se mit, elle aussi, à suivre le même chemin en compagnie de Makuba.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:12

Episode 3 : L'attaque du dinosaure


Miya continuait d'arpenter les rues de la ville de Domino-City, devenu Bataille-Ville pour l'occasion de ce duel. Elle rêvé de pouvoir mettre la main sur Bakura, ce garçon l'avait particulièrement intrigué… et puis elle avait envie de lui clouer le bec. Elle avait envie de savoir lequel des deux étaient le plus doué au duel de monstres. Alors qu'elle marchait, elle aperçut sa sœur au loin en compagnie d'un jeune garçon brun, qu'elle venait de bousculer. Miya leva encore les yeux au ciel, la maladresse de sa sœur était … exaspérante. Elle remarqua également Seto Kaïba, c'était aussi une personne à qui elle avait envie de clouer le bec, mais elle n'était pas folle, et savait qu'elle n'était pas à la hauteur…. Pas encore.


Elle fit demi-tour, laissant sa sœur à ses aventures, et faillit entrer en collision avec un autre garçon. Elle avait déjà vu le bonhomme à la télévision, un duel de championnat régionale.


– Tu es Rex Raptor ? fit-elle avec le sourire. Elle avait toujours voulu battre son deck de dinosaures.


– Ouais… Tu veux faire un duel ? Je serais le vainqueur.


– Et bien, qu'attendons-nous ! proposa la jeune fille avec le sourire.


Elle mit en jeu deux cartes de localisation et sa carte rare, Belial, marquis des ténèbres. De son côté, Rex mit en jeu lui aussi deux cartes, et sa carte rare, Driceratops des ténèbres. Les deux jeunes gens se mirent en place dans la ruelle pour s'affronter. Miya l'ignorait, mais un certain garçon aux cheveux blancs l'observait de loin.


– Je commence, s'écria la jeune fille.


Elle piocha sa première carte, il s'agit du terrain Ténèbres/Yami une carte magique lui permettant de pouvoir changer le terrain des ténèbres augmentant les points d'attaque de ses démons de deux cents points, mais ce n'était pas très utile pour le moment. Elle avait en main, donc livre arts secrets, rugissement menaçant, destruction de la carte, annulation d'attaque et Tortue île. Elle plaça Tortue île en mode défense face cachée, puis posa annulation d'attaque en carte piège.


– Je place donc ces deux cartes et termine mon tour, à toi de jouer.


– Très bien, je tire, annonça Rex, je joue la carte Typhon de l'espace mystique pour détruire ta carte piège. Et je joue la Bête folle de l'espace (1400att, 1200df), et j'attaque ton monstre retourné.


– Aie ! fit Miya avec un étrange sourire,


Les points de défense de sa carte étaient plus élevés que son monstre, ce qui fit que c'est lui qui perdit des points de vie. Rex fit une grimace, et mit une autre carte face caché, avant de mettre sa bête folle en mode défense.


Miya : 4000 – Rex : 3400


– A mon tour, je pioche ! fit Miya en tirant sa carte, elle avait maintenant Mataza (1300/1200) en main. Je pose Mataza en mode attaque, et attaque ta bête folle, annonça donc la jeune fille.


Heureusement qu'il avait mit son monstre en mode défense, sinon elle n'aurait pas pu le vaincre, le monstre fut détruit, et au fond, elle fut soulagée que sa carte cachée ne soit pas un piège. Elle profita de l'effet de sa carte pour attaquer une deuxième fois avec son monstre. Rex fit encore une grimace, mais une fois redressé, il avait sur le visage un sourire qui ne disait rien de bon à Miya.


– Je pose une carte face cachée, à ton tour.


Miya : 4000 – Rex : 2100


– Parfait, à mon tour, s'écria Rex en piochant une nouvelle carte.


Il invoqua alors Roi Rex à deux têtes (1600 att / 1200 df). Il joua en plus la carte tornade de poussière pour éliminer son piège, et il pouvait attaquer Mataza, qui ne fit pas le poids face au Roi Rex. Il pose aussi une autre carte face cachée et termina son tour.



Miya : 3700 – Rex : 2100


– A mon tour, annonça la jeune fille, en piochant la carte de Lajinn (1800att/1000def).


Cette carte lui permettait de pouvoir battre son Roi Rex à deux têtes, elle le posa donc et lança son monstre à l'attaque, sauf qu'il activa une carte piège, le clone éphémère, et choisit de copier sa tortue île (1100att/2000def), il protégeant ainsi ses points de vie, mais également son monstre, et Miya perdit des points de vie de son côté. Elle serra les dents, ce n'était pas le duel le plus facile qu'elle ait mené mais pas non plus le plus ardu. Elle allait gagner, elle devait simplement avoir confiance en ces cartes.


Miya : 3300 – Rex : 2100


– A mon tour, je pose une carte face cachée et termine mon tour, dit le jeune homme avec encore ce même sourire sur le visage.


– A moi, dit Miya en tirant sa carte Waboku, cela lui permettrait sans doute de sauver son monstre au moins un tour, mais si elle ne tire pas la carte qu'il faut, elle allait avoir des ennuis.


La jeune fille se méfiait quand même de la carte qu'il venait de poser face cachée, il avait ce sourire sur le visage, et il n'avait pas mis son monstre en mode défense, Miya suspectait un piège.


– Je pose une carte face cachée, et je termine mon tour, renonça à attaquer sur ce tour-ci.


– C'est donc à moi, tu aurais dû attaquer, tu aurais gagné, ma carte cachée était la destruction terrestre, qui me permet de détruite ta tortue-île ! fit Rex.


Miya grimaça et soupira en mettant sa carte monstre dans le cimetière, elle n'aimait vraiment pas la tournure que prenait les choses.


– Et ce n'est pas fini, fit le garçon, je sacrifie mon Rex roi à deux têtes pour faire entrer en jeu Driceratops des ténèbres (2400att/1500df).


Rex continuait de sourire, et lança son monstre à l'attaque, Miya activa sa carte piège Waboku, sauvant ce monstre pour un tour.


– Zut ! fit Rex, mais tu seras morte au prochain tour, annonça-t-il.


Effectivement, si elle ne tirait pas la bonne carte, genre maintenant, elle allait perdre son monstre, d'autant plus qu'avec l'effet de son Driceratops des ténèbres, qu'elle mette son monstre en défense ou en attaque, elle allait perdre des points de vie. Elle posa sa main, et pria le Déesse des cartes de bien vouloir l'aider. Miya prit sa carte en main, sans oser la regarder, elle jeta un coup d'œil. Elle venait de mettre la main sur le Pendentif Noir.


– Bien, c'est à moi de jouer. Pour commencer, j'active Yami, qui augmente les points de Lajinn de 200 points.


– Ce n'est toujours pas suffisant pour battre mon Driceratops, fit Rex, qui semblait un peu trop sûre de lui…


– Mais ce n'est pas tout, je viens de tirer, Pendentif Noir, qui lui ajoute 500 points. Si mes calculs sont exactement, Lajinn à 2500 points. A toi, Lajinn, détruire son Driceratops.



Miya : 3300 – Rex : 2000


– Non ! fit Rex désespéré.


– Toi, qui avait mis si longtemps à l'invoquer. Bien c'est à toi de jouer, dit Miya en regardant les deux cartes qu'il lui restait en main, Livre d'arts secrets et Destruction de la carte, pas très utile pour le moment.


– Bien, je tire, fit Rex, mais la déesse des cartes semblait l'avoir abandonné, puisqu'il posa qu'un monstre en défense.


– Bien à moi ! dit Miya.


Si elle tirait un monstre, elle pourrait avoir une chance de lui infliger des dommages directement sur ses points de vie. Elle était beaucoup moins stressée qu'un tour auparavant, mais elle avait bien envie d'en finir au plus vite avec ce duel. Elle tira la carte Médicament Rouge, bon ce n'était peut-être pas très utile, mais pour le moment, elle avait encore la chance de son côté.


– J'attaque ton monstre face cachée avec Lajinn. Et je termine mon tour ! fit Miya, qui ne pouvait rien faire de plus pour le moment.


– A moi. Je pioche, dit-il.


Miya observait toujours ses adversaires, ils laissaient toujours transparaître leurs émotions quand ils tirent des cartes, elle espérait ainsi pouvoir percer leur stratégie bien avant eux. Etrangement, Aimy était toujours douée pour cette partie, elle arrivait à percer les stratégies des autres, sans même s'en rendre compte. Elle ferait une redoutable duelliste, si elle s'y intéressait un peu, mais en vain. Pourtant, Miya avait essayé de lui apprendre mais elle n'avait pas du tout adhéré au jeu. Pour en revenir, à Rex, ce petit sourire en coin, ne lui disait rien qui vaille.


– Bien à moi, pour commencer je fais entrer en jeu, la carte Appel de l'être hanté, qui me permet de ramener mon Driceratops du cimetière.


– Il est toujours moins fort que Lajinn ! fit Miya en fronçant les sourcils, elle ne savait pas du tout où il voulait en venir.


– C'est vrai, mais j'ai tiré cette petite carte : Carte Dévastée, qui octroie 200 points de plus à mon monstre. Attaque Lajinn ! fit Rex avec le sourire.


Miya perdit donc 100 points de vie, mais aussi son monstre. Elle n'aimait pas du tout ça, elle qui croyait avoir gagner, comme quoi, il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers, tout peut arriver dans un duel. Et elle pouvait encore retourner la situation.


Miya : 3200 – Rex : 2000


– A moi, fit la jeune fille, un peu inquiète de la suite de ce duel.


Elle venait de tirer Tornade de poussière, elle allait pouvoir détruire sa carte de l'être hanté, et son Dricimachin ne serait plus sur le terrain, mais au prochain tour, il pourrait porter une attaque directe, parce qu'elle n'a aucun monstre pour se protéger.


– Bien, je joue Tornade de Poussière et détruit ta carte piège, et ton monstre retourne dans le cimetière, en espérant qu'il va y rester cette fois. Ensuite je pose cette carte face cachée. Et je termine mon tour.


– A moi, fit Rex avec son sourire, il tira sa carte. Bien je joue le Dragon Rampant N°2 (1600att/1200df). Et j'attaque directement tes points de vie ! dit-il.


Miya serra les dents, mais elle ne pouvait qu'encaisser cette attaque, sans rien dire. Elle allait devoir bien jouer maintenant, et surtout avoir la bonne carte, car encore une attaque de ce genre, et elle serait à zéro.


Miya : 1600 – Rex : 2000


Miya piocha donc sa carte, et tira le sorcier des damnés (1450att/1200df), bon tel quel, il ne peut pas gagner contre le Dragon de Rex, mais elle a toujours le livre d'arts secrets dans sa main, ce qui donne 300 points d'attaques de plus à son monstre, elle pourrait donc vaincre son monstre.


– Bien pour commencer, je vais lancer le sorcier des damnés en mode attaque, et activait la carte magique Livre d'Arts secrets pour lui donner un coup de pouce. Dis aurevoir à ton monstre, Rex !


Miya : 1600 – Rex : 1850


– A moi de jouer ! cria Rex.


Il semblait avoir envie d'en finir au plus vite, mais aucun des deux ne semblait vouloir laisser la victoire à l'autre. Il tira donc sa carte et plaça un monstre en mode défense, avant de laisser la main à Miya. Elle avait besoin d'un autre monstre pour enfin en finir avec ce bonhomme. Elle tira à son tour, Opticlops (1800att/1700df). Elle le posa en mode attaque sur le terrain et lança donc son monstre sur celui placé en défense, et le détruisit. Et lança le sorcier des damnés directement sur les points de vie de Rex, ce qui lui en restait plus que 100.


Miya : 1600 – Rex : 100


Mais cela ne voulait pas dire que la victoire lui était acquise, il lui suffirait de tirer la bonne carte, au bon moment pour en terminer avec elle. Miya devait donc encore faire preuve de prudence, avant de crier victoire trop tôt, celui lui était arrivé souvent dans les premiers duels, qu'elle avait fait dans les tournois régionaux, d'ailleurs elle avait bien failli affronter Rex, quelques semaines auparavant, mais elle avait été éliminée du tournoi, avant les demi-finales.


– Je termine mon tour, à toi de jouer.


Rex tira sa carte, il posa un monstre face cachée, et termina son tour. Miya tira une carte, Terra le terrible (1200att/1300def), et lança Opticlops à l'attaque, sauf qu'il se heurta au Lézard Ballon (500att/1900df). Et en plus, quand ce monstre serait détruit, il prendra 400 x le nombre de tour qu'elle a mis le détruire, autant dire qu'il fallait le détruire au prochain tour. En attendant, elle venait de perdre 100 points de vie.


Miya : 1500 – Rex : 100


– A moi de jouer, je pioche ! dit Rex.


Pour gagner, il lui suffisait que son monstre reste sur le terrain pendant quatre tours, et elle aurait zéro point de vie, le plus logique serait donc de protéger son monstre.


– Je pose une carte face caché, et termine mon tour.


La jeune fille piocha sa carte, cela ne pouvait qu'être celle-ci la bonne, sinon elle était vraiment cuite. Heureusement pour elle, elle tira Esprit de combat, c'était une carte magique qui lui permettait d'augmenter les points d'attaque de son monstre de 300 points pour chaque monstre contrôlé par son adversaire.


– Bon j'active Esprit de combat, sur Opticlops, ce qui fait qu'il a 2100 points d'attaque, j'attaque donc ton lézard.


– Grâce à son effet, tu perds 800 points, puisqu'il est resté deux tours.


Miya : 700 – Rex : 100


– Cela n'a pas d'importance, puisque j'attaque avec mon sorcier des damnés directement tes points de vie.


Miya ne savait pas quelle carte, il avait posé face cachée, mais il n'avait pas eu le temps de mettre au point sa future stratégie, elle venait de réduire ses points à zéro, et elle était bien contente et soulagée d'avoir gagner ce duel, enfin. La jeune femme récupéra ses deux cartes de localisation, et sa carte rare, le laissant tout seul, ruminait son chagrin, et sa défaite, sans même un seul regard vers lui.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:15

Episode 4 : Le Fameux Duel (1/2)


Aimy, Seto, Yugi et Makuba courraient dans les rues de la ville à la recherche des amis de Yugi. En effet ces derniers semblaient en danger…. Menacés par Marik. Aimy ne comprenait pas très bien toute cette histoire, mais elle ne pouvait pas laisser une telle chose arrivée. Elle avait fait la connaissance de la jeune Gardner, quelques heures plus tôt, et elle avait bien envie de s'en faire une amie, tout comme Yugi d'ailleurs. Ils furent stoppés dans leur élan par deux duellistes, sans doute des pilleurs de l'ombre, dont l'autre bonhomme étrange avait parlé.


Makuba entraina Aimy dans un coin pour laisser Yugi et Seto livraient ce double duel contre les deux pilleurs. Kaïba sortit son seigneur des dragons avec les flutes invocatrices de dragon pour appeler ses trois dragons aux yeux bleus.


– Comment on peut retrouver les amis de Yugi ? demanda Aimy à Makuba qui se trouvait prés d'elle.


– Viens ! fit-il en conduisant la jeune fille sur le toit de l'immeuble juste à côté.


Il avait la mallette, que la jeune fille avait renversé quelques instants plus tôt, et sous les cartes se trouvaient un ordinateur portable. Makuba commença à activer un programme, Aimy se dit que Miya pourrait sans doute l'aider, des deux, c'est elle qui s'y connaissait en informatique. Soudain, elle sursauta en voyant un énorme monstre bleu apparaitre dans le ciel.


– C'est quoi ? demanda-t-elle, presque apeurée.


– C'est Obélisque le tourmenteur ! fit Makuba en retournant dans son programme.


La jeune fille sentait la puissance de la carte jusqu'au fond d'elle-même. Elle avait l'impression que le monstre la regardait, et elle se sentait comme nue. Aimy se frotta les bras et le monstre disparut, la jeune fille soupira de soulagement. Elle se pencha pour voir Yugi et Seto se mettre à courir vers le centre-ville. Makuba venait de leur informer les deux duellistes que Joey se trouvait à l'aquarium de la ville. Le jeune garçon referma la mallette et Aimy le suivit en silence. Elle avait hâte de de retrouver ses nouveaux amis, en espérant que sa sœur allait bien aussi.


Miya, de son côté, avait maintenant quatre cartes de localisation, donc il lui restait encore à trouver un duelliste pour gagner sa place en finale Elle marchait dans une ruelle pour essayer de trouver un duelliste qu'elle pourrait vaincre. Soudain, elle vit au loin, un garçon avec des cheveux blonds, presque blancs. Elle sourit, elle avait enfin mis la main sur Bakura. Il avait à son bras, son disque de duel, c'était donc peut-être le moment de leur duel. En tout cas, Miya ne le laisserait pas partir aussi facilement que la dernière fois.


– Ah, je te tiens ! On va pouvoir le faire ce duel, s'écria Miya en se postant devant lui, les deux mains sur les hanches. Je mets en jeu, deux cartes de localisation ! ajouta-t-elle sûre d'elle.


Bakura lui sourit, et fit un étrange geste de révérence, pour amener la jeune fille sur le terrain de duel, au milieu de la rue. Il activa son disque, et Miya fit de même.


– Que le duel commence ! s'écrièrent-ils en même temps.



Miya : 4000 – Bakura : 4000


Miya tira ses cinq premières cartes, elle avait en même, Poupée brigande, guerrier des démons, cylindre magique, elfe mystique et renforts. C'était un bon jeu pour un début.


– Bien, je pose cette carte face cachée (cylindre magique), et je mets Poupée Brigande (att1600/def1000) en mode attaque ! fit la jeune fille.


Elle laissa la main à Bakura, qui affichait un sourire mesquin, comme si la victoire lui était déjà acquise.


– A mon tour, je place le chevalier sans tête (att1450/def1700) en mode attaque, et je termine mon tour.


– Bakura, tu …. Enfin peu importe.


Miya tira une carte, c'était celle de l'Elfe Noire (att2000/def800). Elle le glissa dans son jeu et attaqua le monstre de Bakura, et lui prit 150 PV de vie et termina son tour.


Miya : 4000 – Bakura : 3850


– Bien ! fit Bakura.


Il tira une carte, et sourit encore d'un air triomphant. Il posa un autre monstre, le baron de l'épée infernal (att1550/def800), en mode attaque et termina son tour. Miya avait bien du mal à comprendre, ce qu'il était entrain de faire. Elle se doutait qu'il y avait une stratégie dans cette histoire, mais elle ne devait pas hésiter à attaquer. La jeune fille tira une autre carte, c'était la destruction de la carte.


– Bien je place, le guerrier inconnu du démon(att1000/def500) en mode attaque. Poupée Brigande, détruit son baron. Et le guerrier, attaque directement ses points de vie. Et voilà, tu as perdu plus de 1000 PV ! dit-elle en terminant son tour.


Miya : 4000 – Bakura : 2800


Bakura tira une nouvelle carte, et posa un nouveau monstre, le chapeau magique blanc (att1000/def500), et invita Miya à jouer. Elle se demanda s'il ne faisait pas exprès de perdre, c'était vraiment bizarre sa façon de jouer. Elle lui jeta un regard noir, pour le « forcer » à jouer de manière plus convaincante. La jeune fille prit une carte dans son deck, Belial le marquis des ténèbres (att2800/def2400), elle pourrait l'invoquer au prochain tour, pour l'instant, elle allait attaquer son monstre et ses points de vie.


– Et bien, on recommence, Poupée attaque son monstre, et Guerrier attaque directement ses points de vie.


Miya : 4000 – Bakura : 1200


– Aaah ! Je vais pouvoir invoquer un monstre tout puissant, pour cela il fallait que trois monstres rejoignent mon cimetière en moins de cinq tours, et en position d'attaque, donc voici Dark Necrofire (Att2200/def2800), fit Bakura en posant sa carte sur le disque de duel.


Miya l'observa, elle savait qu'il ne faisait pas le point face à son Belial. Il avait invoqué son monstre pour « rien ». Il plaça une autre carte face cachée, et termina son tour. Invitant donc Miya à jour son tour. Elle tira une nouvelle carte.


– Bien, je vais sacrifier mon guerrier, et mon monstre en face cachée, pour faire appel à Belial, le marquis des Ténèbres.


Miya n'hésita pas longtemps et envoya son monstre détruit Dark Necrofire, elle venait de lui prendre encore 600 PV, sa victoire n'était plus très loin, mais elle sentait que ce n'était pas aussi facile qu'elle le pensait, surtout que Bakura continuait de sourire, ce qui ne présageait rien de bon.


Miya : 4000 – Bakura : 600


Miya observa les cartes qu'elle avait en main, elle avait tiré, cadeau de l'elfe, elle avait toujours Elfe Noir, destruction de la carte, et renforts. Elle voulait gagner, mais elle ne devait pas crier victoire trop vite. Il pouvait jouer « la » carte qui le sortirait de cette étrange situation.


– Tu vas gouter au pouvoir spécial de Dark Necrofire ! dit-il en riant.


Miya n'aimait pas beaucoup ce rire, elle se demandait ce que ça voulait bien dire, elle avait beaucoup moins envie de rire que lui.


– Je place Sagaan (att1000/def600), reprit Bakura, en mode défense et termine mon tour, à toi de jouer.


Miya tira une nouvelle carte, annulation d'attaque, elle soupira. Elle envoya Belial attaquait son Sagaan, mais son monstre ne porta pas d'attaque, et la jeune fille se fit attaquer par une espèce de fantôme, et perdit 1400 points de vie, qui vinrent s'ajouter à ceux de Bakura.


– Le pouvoir spécial de Dark Necrofire est d'infecter un monstre, et quand il attaque, c'est la marionnette de Necrofire qui exécute cet ordre, et c'est toi qui subis les dégâts, et ce n'est pas tout, la victime se voit soustraire de ses points de vie, la moitié des points d'attaque du monstre, et viennent gonfler les miens, expliqua Bakura ravi de son petit effet. Je place une carte face cachée, et je termine mon tour.


Miya : 2600 – Bakura : 2000


Miya regarda son monstre, le pouvoir de Belial était que l'adversaire ne pouvait sélectionner que lui comme cible d'une carte magique, piège, monstres, ou effet, ce qui signifiait que seul lui pouvait être sélectionner par la marionnette de Dark Necrofire. Elle posa son regard sur sa poupée brigande, c'était la clé de sa victoire. Elle tira une carte, celle du livre des arts secrets, cela pouvait donner un plus à sa poupée, et les cylindres magiques étaient toujours face cachée sur le terrain.


– Bien ma poupée va attaquer ton Sagaan, dit Miya.


– Tu n'as pas peur du pouvoir spécial de Dark Necrofire, il peut changer de monstre !


– Non ! Car le pouvoir spécial de mon Belial, et qu'il est obligatoirement la cible de tes attaques magiques, pièges ou monstres. Tant qu'il est là, il sera toujours la cible de ta marionnette ! expliqua Miya avec un petit sourire, qui grandit en voyant la grimace de Bakura.


La poupée de Miya, détruisit le monstre de Bakura, et la jeune fille posa une autre carte face cachée (cadeau de l'elfe), et termina son tour. Bakura tira une carte de son deck, et sourit, il semblait avoir tirer une bonne carte, Miya se disait qu'il était quand même un adversaire redoutable, mais elle continuerait d'espérer la victoire et tout faire pour l'obtenir. Surtout que si elle gagnait, elle aurait les six cartes de localisation.


– Bien, je pose le fantôme des rêves enfouis (att1300/def1800), en mode attaque et je termine mon tour, dit Bakura.


– Alors, à moi ! dit-elle en tirant une autre carte, pour l'ajouter à son jeu, c'était la carte Yami. Ma poupée va passer à l'attaque, et va détruire ton fantôme.


– J'active ma carte piège, l'esprit noir du silence, il permet de déplacer l'ordre d'attaque sur un autre monstre. Aller vient m'attaquer, Belial ! Et voilà la marionnette se met en action, et dit au revoir à 1400 points de vie, Miya ! fit-il.


Miya fit une grimace, et se retrouvait avec peu de points de vie, alors que ceux de Bakura avait encore augmenté.


Miya : 1200 – Bakura : 3400


A la prochaine attaque de ce genre, elle serait éliminée. En fait, elle avait une idée pour gagner, mais il faudrait qu'elle tire la « bonne » carte pour s'en sortir. Elle prit une grande inspiration, et tira une nouvelle carte, puisque c'était son tour. Elle venait de prendre Tornade de poussière.


– J'active la carte tornade de poussière pour détruire ta carte piège de l'esprit noir du silence ! fit Miya, soupirant, cette carte était arrivée au bon moment. Bien, maintenant j'attaque ton fantôme avec ma poupée.


– Non, surement pas ! J'active ma carte Annulation d'attaque ! dit Bakura, décidément, elle n'allait pas en venir à bout de ce fantôme de malheur.


– Je termine mon tour.


– Je sacrifie mon fantôme pour faire appel au fantôme du compte (att2000/def700) ! dit Bakura après avoir tirer une carte.


– Encore un fantôme ! soupira Miya.


– Mon jeu est basé sur l'occulte ! répondit Bakura, Aller compte va attaquer sa poupée !


-Il ne peut pas, tu as oublié le pouvoir spécial de mon Belial, fit Miya.


Le compte attaqua Belial, et perdit le combat, il disparut, avec 800 points de vie de Bakura.


– Tu n'es pas concentré Bakura ! Que se passe-t-il ? demanda Miya.


– Joue, et tais-toi ! répondit-il méchamment.


Miya haussa les épaules, et tira la carte suivante, c'était le Clown Mystique(att1500/def1000), toujours pas la carte qu'elle voulait. Si elle avait Résurrection, elle pourrait faire revenir Dark Necrofire et annulait ce pouvoir agaçant de sa marionnette. Le compte n'était plus là, et elle pouvait attaquer avec sa poupée, et réduire ses points de vie, mais elle se méfiait de ses cartes retournées faces cachées. Et son Belial ne pouvait pas attaquer, elle soupira et mit le Clown Mystique en mode attaque.


– Bien, je commence par activer le livre des arts secrets sur ma poupée, afin d'augmenter ses points de vie de 300 points. Poupée brigande, attaque directement ses points de vie.


La poupée passa à l'attaque et prit 1900 PV à Bakura. Ils étaient maintenant presque à égalité.


Miya : 1200 – Bakura : 1500


– A toi Clown Mystique, attaque directement ses points de vie, si cette attaque portait ses fruits, elle gagnerait le duel.


Le monstre de Miya s'élança vers Bakura et ….


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [10/08/2022] à 22:19

Episode 5 : Le Fameux Duel (2/2)


Bakura sourit et activa la carte « contrôle cérébrale ». Une carte magique, qui contrôlait un monstre adversaire, et, Bakura contrôle Belial, et les points de vie de Miya allait chuter, son clown attaque Belial, et disparut, emportant avec lui 1300 points de vie.


– Tu as perd…, commença Bakura, avant de voir que la jeune fille avait encore 800 PV de vie. Comment ça se fait ? demanda-t-il avec le sourire.


– J'ai joué le cadeau de l'elfe, avant ton attaque, augmentant mes points de vie de 900 PV, j'en avais donc 2100, quand j'en ai perdu 1300. Il m'en reste donc 800 ! expliqua Miya avec le sourire.


Bon, elle venait de gagner un peu de sursis, mais elle ne savait pas très bien comment gagner du temps, jusqu'à ce qu'elle tire Résurrection du Monstre, ça serait parfait pour mettre le coup de grâce.


Miya : 800 – Bakura : 1500


– C'est à mon tour ! fit Bakura en tirant une carte, il la plaça face cachée. A toi de jouer !


– Bien ! fit Miya avant de tirer une carte, elle venait de mettre la main Ooguchi (att300/def250). Elle le gardait dans son jeu parce qu'il pouvait attaquer directement les points de vie.


Bon, elle hésita un moment, et choisit de ne rien faire sur ce tour-ci. Elle posa toutefois Ooguchi sur le terrain, et l'envoya attaquer directement les points de vie de son adversaire. Bakura perdit 300 PV, mais elle en aurait pour un moment, si elle devait l'avoir comme ça.


Miya : 800 – Bakura : 1200


Bakura tira une autre carte, et ne fit rien de plus, non plus. Miya espérait ardemment pouvoir tirer une bonne carte, lui permettant de remporter ce duel. Sa place en finale était en jeu.


– Bien je pose Maître des cranes (Att1700/def400) sur le terrain, fit Bakura.


– Bon ! fit Miya, en tirant une carte, elle tenait en main Pendentif noir.


Si elle activait Renforts et le Pendentif sur sa poupée, et portait une attaque sur Bakura, elle pourrait lui enlever 1200 PV en attaquant son monstre. Mais il y avait encore cette carte face cachée sur le terrain. Elle ne savait pas très bien quoi faire. Plus elle attendait, et plus Bakura aurait la chance de pouvoir tirer une carte lui permettant de gagner.


– Bien, je vais activer Pendentif Noir, et Renforts sur ma Poupée, et l'envoyer attaquer ton monstre. Fit Miya.


Bakura secoua la tête, et activa la carte piège, explosion de haine. Cette carte s'activait quand la cible était un démon, comme le maitre des cranes, et détruisait les deux monstres en infligeant des dommages à Miya, égale aux points d'attaque d'origine du monstre, soit 1600 pour la poupée, n'ayant que 800 points, Miya venait de perdre la bataille. Elle soupira et leva les yeux vers Bakura, un peu dépitée de cette situation. La jeune fille s'approcha de son adversaire et lui tendit ses deux cartes de localisation, et son Belial.


– Je te le laisse, il ferait pâle figue dans mon jeu, fit Bakura, d'un ton mesquin.


Miya le regarda un peu surprise. Est-ce qu'il disait cela par méchanceté, ou bien parce qu'il ne voulait pas lui prendre sa carte. Elle glissa sa carte, dans son paquet.


– Tu as combien de cartes de localisation, maintenant ? Demanda Miya.


Quatre ! répondit Bakura.


– Tu es bientôt en finale, alors ! commenta la jeune fille.


Elle était évidemment déçue d'avoir perdu, mais elle était soulagée de ne pas avoir perdu son Belial. Il l'avait conduit à la victoire plus d'une fois.


– Au fait, ta sœur te cherchait ! fit Bakura en prenant la route vers le centre de Domino.


La jeune fille le suivit, Bakura se demandait encore pourquoi, il n'avait pas joué à un jeu des ombres avec elle, pour envoyer son âme au royaume des ombres. Tous les deux marchèrent côte à côte vers la ville, et les duellistes.


Miya vit Bakura, de loin, parlé avec un groupe. Il lui sembla reconnaître Joey, il était arrivé deuxième au Royaume des Duellistes. Il était accompagné d'une jeune fille, et d'un vieil homme qu'elle n'avait jamais vu. Ils se parlèrent peu de temps, mais Bakura n'était pas le même que celui qu'elle avait affronté, et qu'il l'avait vaincu. Miya s'approcha de lui, il semblait être ailleurs et elle vit un anneau étrange autour de son cou.


– Il se passe quelque chose ? demanda-t-elle à Bakura.


– Rien, répondit Bakura, visiblement ailleurs.


Miya comprit qu'il ne lui dirait rien, mais comme elle voulait savoir, elle décida de ruser, et lui dit qu'elle le quittait pour retrouver sa sœur. Mais c'était un mensonge, elle prit une ruelle et fit demi-tour, pour revenir le suivre. Mais elle n'eut pas besoin d'attendre longtemps, un autre jeune homme arriva sur une moto.


– Il semble que tu sois la présence obscure dont je détectais la présence ! fit Bakura.


Le garçon en face de lui, ôta son casque de moto. Il avait les cheveux blonds assez longs et tenait en main un étrange spectre doré. Miya lui trouvait un air de ressemblance avec l'anneau de Bakura.


– Donne-moi ton objet du millénium et tu pourras passer ! menaça Bakura.


Miya pouvait observer la scène entre les deux garçons, même si elle n'arrivait pas à saisir toute la compréhension de leur discussion. Elle ne savait pas, par exemple, ce qu'était un objet du millenium, mais elle suspecta que c'était l'anneau et le spectre.


– Tu sembles connaître l'antique tradition des objets, pourquoi veux-tu ma baguette du millenium ? demanda le motard.


– Si tu tiens à le savoir, je suis un collectionneur, une fois tous les objets en ma possession, je serais le détenteur d'un immense pouvoir, qui me permettra de régner sur le monde ! expliqua Bakura.


– Rien que ça ! pensa Miya en levant les yeux au ciel, mais pourtant affichait un air « gourmand », la jeune fille porta son regard sur ses deux forces, sans doute, obscures.


– Je m'appelle Marik, et je suis le détenteur des secrets dont tu n'imagines même pas, annonça le jeune homme.


Miya soupira en les regardant, c'est comme s'ils faisaient un bras de fer pour déterminer celui qui avait le plus grand secret obscur, c'était un peu ridicule. La jeune fille avait bien envie d'aller leur dire qu'ils étaient ridicules.


– Tu peux avoir mon objet, mais pas tout de suite ! J'aimerais que tu me rendes un service avant ! dit Marik.


– Lequel ? répondit Bakura, intéressé par ce que son comparse avait à lui dire.


– Tu dois livrer un duel en mon nom, durant la finale de Bataille Ville, expliqua Marik.


Les deux garçons se tenaient l'un face à l'autre, ils allaient faire équipe pour un but en commun. Soudain les deux garçons furent dérangés par un cri, pourtant étouffé de la jeune fille. Elle venait de sentir un truc sombre se faufilait entre ses jambes. Elle regardant un rat s'enfuir dans la ruelle. Miya se retourna et vit que Bakura et Marik la regardaient.


– Il y avait un rat ! fit-elle sans afficher la moindre honte, gêne, ou peur face aux deux garçons, et leurs pouvoir obscurs.


– On peut savoir ce que tu fous-là, Miya ! fit Bakura durement et menaçant.


– J'écoutais votre conversation passionnante, répondit-elle avec le sourire, comme si c'était tout à fait normal d'écouter aux portes, enfin au coin d'une ruelle.


– Je vais l'envoyer au royaume des ombres, fit Marik en pointant sa baguette vers la jeune fille.


Miya fut tout de même un peu inquiète, en voyant son spectre bizarre se mettre à briller. Elle sentit qu'il faisait quelque chose, mais elle n'aurait sû dire quoi. Au bout de quelques secondes, elle vit le regard de Marik changeait. Il semblait surpris, elle ne savait pas si c'était une bonne chose pour elle ou pas. En tout cas, elle était toujours debout face aux deux garçons, qui le regardait étrangement. Miya n'avait pas été envoyé au Royaume des Ombres, pourquoi ?


– C'est tout ! fit Miya, à moitié mesquine, à moitié rassurée.


– Je vais effacer sa mémoire ! dit Bakura, en faisant à son tour briller son anneau autour de son cou.


Miya ne sentit pas non plus de différence, et quelques instants plus tard, pourtant, elle était allongée sur le sol, et se releva.


– Qu'est-ce qui se passe ? demanda Miya.


– Vous avez été attaqué tous les deux ! raconta un garçon avec les cheveux blonds.


– Ah ! fit Miya, en aidant Bakura à marcher.


Pendant l'inconscience de Miya, les deux garçons avaient mis au point leur stratégie pour faire entrer Marik, enfin Namu, dans le cercle des amis de Yugi. Le groupe se dirigeait donc vers le centre-ville. Ils finirent par croiser les amis de Yugi. Bakura fut amené par le grand-père de Yugi vers l'hôpital, laissant Miya et Namu avec Joey et Tea.


Aimy venait de quitter Makuba pour rattraper le duo que formait Yugi et Seto, elle courrait et vit sa sœur accompagnait des amis de Yugi, il y avait Joey, Tea, et un autre garçon blond qu'elle ne connaissait pas, mais elle se précipita vers eux.


– Miya ! cria-t-elle en s'arrêtant prés d'eux. Je te cherchais. Joey, Téa ! Yugi vous cherche partout, un gars qui s'appelle Marik vous a menacé. Fit Aimy en respirant difficilement.


– Derrière toi, Joey ! fit le garçon blond.


Soudain, Joey, Namu, Miya, Tea et Aimy furent saisi par des bras costauds, Aimy se débattait comme un petit diable, et réussit à glisser des bras de son ravisseur. Surtout avec l'aide de sa sœur, qui connaissait certaines prises d'arts-martiaux. Mais elle fut assommée par derrière. La jeune fille se mit à courir dans la première direction qu'elle trouva, l'aquarium de la ville. Elle finit par repérer Yugi et Seto devant une cabine téléphonique.


– Yugi, Seto! A l'aide ! cria-t-elle


– Que se passe-t-il ? demanda Yugi


– Marik, nous a attaqué, il a kidnappé tes amis et ma sœur …


Aimy conduisit les deux duellistes sur les lieux de l'agression, qui n'était vraiment pas loin, mais il n'y avait plus personne, à part le téléphone de Téa, gisant par terre. Alors qu'il regardait autour d'eux, un pilleur de l'ombre se présenta devant eux, il était de petite taille, mais un peu enveloppé. Aimy ne pouvait pas voir son visage, et cela ne la rassure par trop, heureusement qu'elle était accompagnée de Yugi et Seto.


– Qu'avez-vous fait de mes amis ? demanda Yugi, mais la jeune fille doutait qu'il allait lui répondre.


– Tu le sauras bien assez tôt ! Regarde Seto Kaiba, regarde qui nous accompagne !


Soudain un bruit retentit dans le ciel, un hélicoptère arrive. L'engin volant fait son apparition et transporte le pauvre Makuba attaché dans les airs.


– Makuba ! crièrent Seto et Aimy en même temps.


– Vous allez regretter de vous en être pris à mon petit frère ! fit Seto menaçant.


– Tes menaces ne sont que du vent ! dit le pilleur d'un ton amusé. Retrouve-nous en haut de cet immeuble, ordonna l'homme en pointant son doigt, vers un bâtiment très haut. Oh ! Kaïba, tu n'es pas le seul à être convié, toi aussi Yugi, à moins que tu ne veuilles pas revoir tes amis.


– Libère mes amis, ils n'ont rien à voir dans cette histoire, s'énerva Yugi.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [11/08/2022] à 22:43

Épisode 6 : Seto et Yugi VS Umbra et Loumis (1/3)


– J’ai l’impression que nous n’avons pas le choix ! fit Seto, ce à quoi Yugi approuva.

Aimy continuait d’observer l’endroit où Makuba avait disparu. Elle sentait des larmes de peur, et de tristesse montaient doucement dans ses yeux, et même coulaient sur ces joues.

– Il semblerait que nous ayons un ennemi commun, mais te fait pas d’illusion, je suis ici uniquement pour Makuba, et toi tu es là pour sauver tes amis, et je n’ai nullement l’intention de t’y aider ! fit Seto durement, comme il en avait l’habitude.

– Comme tu veux ! répondit Yugi.


Aimy regarda les deux duellistes et sera ses mains comme dans une prière, espérant que Yugi retrouverait ses amis, et que Seto revoit son petit frère, et puis elle, voulait être avec sa sœur. Elle se remit en route, en courant, pour suivre Yugi et Seto. Ils montèrent en haut de l’immeuble. La jeune fille ne savait pas très bien ce qu’elle pourrait bien faire pour les aider. Déjà, elle n’aimait pas trop les duels, alors encore moins quand ils avaient un enjeu aussi important que la liberté de Makuba, Joey, Tea, Namu, et sa sœur Miya. Mais elle se devait d’être là pour encourager et soutenir les eux duellistes. Elle mit sa main dans sa poche et sentit une carte, c’était celle de l’elfe Mystique, que Seto avait perdis quelques heures auparavant.


Loumis et Umbra se présentèrent, ainsi que les règles du double duel, Seto et Yugi étaient prêts à les affronter et la jeune fille ne pouvait pas faire grand-chose, même pour sauver sa sœur, elle se sentait bien inutile dans un cas comme ça. Aimy était plutôt là pour écouter les gens, pour accepter leurs soucis, mais pour ce qui est de l’action, c’est plus sa sœur qui agit.


– Le royaume des ombres ! répéta Aimy.

Cela ne lui plaisait pas du tout, elle ne savait pas que c’était mais rien que le nom faisait peur. Elle ne voulait pas que Yugi ou Seto n’y soit envoyé.

– Les dieux égyptiens ! fit-elle en écho à Umbra, elle savait ce que c’était, mais comment une carte pouvait-elle être plus importante que des vies humaines.

Le duel opposa leur deux duos commença. Yugi et Seto affrontaient Loumis et Umbra.


Yugi/Seto 4000/4000 – Loumis/Umbra 4000/4000


Yugi posa sa carte du Guerrier beta (Att1700/def1600) sur le terrain en mode défense, après que Loumis eut mis deux cartes faces cachées, puis ce fut le tour de Umbra qui posa les abimes étincelantes (Att1600/def1800) en mode défense. Grâce à la carte du masque de la brutalité de Loumis, leur monstre gagna mille points d’attaque. (Abimes : 1600 → 2600/1800 → 800) Aimy voyait bien que c’était mal partit pour les deux amis, mais elle ne pouvait rien faire, elle serra la carte dans sa poche, priant le Dieu du Jeu, s’il existait de leur venir en aide.


Alors que les deux pilleurs de l’ombre jouaient équipe, Seto refusait de collaborer avec Yugi, Aimy se demandait pourquoi il était devenu comme ça, aussi solitaire, et refusant de compter sur l’aide des autres, même pour sauver son petit frère.


Umbra ajoute la carte magique de la poupée masquée, pour éviter de payer 1000 points de vie pour maintenir en état son masque de la brutalité, qui devait lui couter 1000 points par tour.

– Seto ! fit simplement Aimy, elle savait bien qu’il n’y avait rien qu’elle puisse dire pour le faire changer d’avis, ou même de les aider dans leur duel.


Ce fut le tour du jeune homme, qui posa sa carte Vorse le Raider (Att1900/Def1200) en mode attaque.


Aimy n’y connaissait pas grand-chose pour savoir si c’était une bonne ou une mauvaise stratégie, avec l’autre monstre superpuissant, est-ce que ce n’était pas un peu dangereux de mettre son monstre en mode attaque. Ce fut le tour de Loumis, il tira une carte et joua celle du masque du maudit, sur le monstre de Yugi. Le pauvre guerrier Beta ne pouvait ni attaquer, ni se défendre, et le duelliste perdait 500 points de vie par tour. Aimy était vraiment inquiète, mais confiante, ces deux zigotos ne pouvaient pas gagner contre Yugi et Seto, n’est-ce-pas ?


Yugi/Seto 3500/4000 – Loumis/Umbra 4000/4000


Yugi voulu sacrifier son monstre pour en appeler un plus fort, mais Loumis activa une carte : cella du masque de restriction. Cette carte avait pour effet d’empêcher les sacrifices et donc ils ne pouvaient pas avoir de monstres plus puissants.

– Seto, Yugi ! Vous pouvez gagner ! fit Aimy, sans savoir si elle serait entendue, ils étaient plongés dans leur duel, et elle ne parlait pas bien fort, mais elle se sentait le « besoin » de le dire.

– Kaiba, tu sais qu’il existe qu’un seul moyen de gagner, dit Yugi.

– Je n’ai pas besoin que tu ne dises ce que j’ai à faire, Yugi. Tu peux abandonner l’idée de travailler en équipe avec moi, compris. Qui a besoin de ça ?

– Toi, Kaiba !


Aimy était d’accord avec Yugi, ils devaient faire équipe pour avoir une chance de gagner. Yugi plaça une carte face cachée, et le petit Kuriboh (Att300/Def200) en mode défense. Aimy aimait bien cette petite boule de poil. Puis, ce fut le tour d’Umbra, il décida d’attaquer Vorse le Raider de Seto, mais il activa sa carte, Anneau de la destruction, la carte fut détournée par Loumis, par le transfert de la Malédiction, et ce fut le monstre de Kaiba, qui fut détruit, emportant avec lui la moitié des points de vie. Umbra l’attaqua avec son monstre Abimes Étincelantes, mais heureusement il fut protégé par des centaines de Kuriboh. Aimy soupira de soulagement, elle avait bien cru que Kaiba allait perdre. Elle posa sa main sur son cœur, oui Kuriboh était vraiment le meilleur.




Yugi/Seto 3500/2100 – Loumis/Umbra 4000/4000


Seto venait donc d’être sauvé par les Kuriboh de Yugi, le jeune homme continuait de dire à Kaiba qu’ils devaient travailler en équipe pour gagner le duel.

– J’admets que ta carte magique a sauvé mes points de vie, mais la prochaine fois ne te mêle pas de mes affaires, s’écria Seto visiblement en colère.

– Seto, si tu souhaites revoir ton petit frère, alors toi et moi allons devoir travailler en équipe.


Dans un entrepôt de la ville, sur le port, Téa et Miya furent enfermées dans une salle avec plein de cartons. Téa criait après les pilleurs de l’ombre, mais Miya savait que c’était inutile. Mais contrairement à la jeune fille, Miya possédait encore un atout dans sa manche. Elle savait très bien qui était Marik, ou Namu. Elle n’avait rien oublié de la scène qui avait eu lieu dans la ruelle. Alors que Téa se demandait ce qu’elle faisait là.

– Si encore on possédait des objets de valeurs ! fit-elle

– … !

Miya ne savait pas vraiment quoi lui répondre, elle ne possédait rien, en revanche un certain Yugi, c’était une autre histoire. Elle avait bien vu le puzzle du millénium, c’était le même genre d’objet que la baguette de Marik, ou l’anneau de Bakura.

– Sais-tu ce qu’on fait là ? demanda Téa

– Pas vraiment, répondit la jeune fille en fixant le plafond.

– Est-ce que cette menace que parlait Shizu ?

– Qui est Shizu ?

– Une femme au musée.

– Ce sont sans doute ces gens qui on a après Yugi ! C’est pour ça qu’ils nous ont attaqués, commenta Téa.

– Mmmh ! répondit Miya.


La jeune femme avait raison, c’était bien après Yugi que ce groupe en avait, il était dirigé par Marik, avec la complicité de Bakura, et sans doute la sienne, puisqu’elle ne gardait pour elle, des informations. Sauf qu’aider Yugi n’était pas dans son avantage.

– Quelqu’un chercher à obtenir quelque chose de Yugi, et pense l’obtenir en s’en prenant à ses amis, continua Téa.

– Et cela a une chance de marcher ? demanda Miya, en levant son regard vers sa colocataire provisoire, mais Téa n’eut pas besoin de répondre à sa question, Miya devina la réponse dans son regard.


Téa avait empiler des cartons pour tenter de sortir par le soupirail qui se trouvait en haut. Miya trouvait cela ridicule, elle attendait de voir les pilleurs revenir pour qu’ils transmettent un message à Marik. Soudain, la jeune fille tomba de son étalage, et Miya leva les yeux au ciel. Elle allait quand même ouvrit la bouche pour lui demander si ça allait quand la porte s’ouvrit et Makuba vint rejoindre leur étrange duo ;

– Dites à Marik, que je me souviens de la ruelle, il comprendra ! dit Miya sur un ton calme, un peu en contradiction avec l’humeur de Téa et Makuba, ils étaient tous les deux en colère et inquiets.

– Aimy ! fit le jeune garçon.

– Miya ! rectifia la jeune fille en le fusillant du regard.


Elle n’avait rien à voir avec sa sœur, surtout qu’elles étaient quand même différentes. Pourtant une partie d’elle, jalousait sa sœur, mais la plupart du temps, elle était quand même exaspérée par le comportement de sa sœur. Alors que Makuba était entrain d’expliquer pourquoi ils avaient été capturés. Apparemment les pilleurs des ombres voulaient les cartes de Dieux Égyptiens de Yugi et Seto. Miya ne voyait pas vraiment ce qu’elle venait faire dans cette histoire, elle n’avait pas grand-chose à voir avec les deux duellistes, même si elle aimerait bien les affronter en duel.

– J’ai l’impression qu’ils se servent de nous, comme appât, pour piéger Yugi et Seto, et leur prendre leurs cartes les plus rares Tu sais pourquoi, parce qu’ils sont tous les deux en possession d’une carte de Dieux Égyptiens ! expliqua Makuba.

– De dieux égyptiens ?! répéta Téa, surprise, enlevant les mots de la bouche de Miya.


Miya était assise contre le mur à côté de la porte, les genoux contre sa poitrine, encerclé par ses bras. Elle n’avait pas peur, juste un peu froid, la jeune fille était particulièrement frileuse.

– Ce sont les cartes les plus puissantes du duel du monstre, et il en existe que trois ! Ce lui qui les rassemblera les trois deviendra invincible. Et c’est pour ça que nous avait été fait prisonniers, continua Makuba.


La jeune fille avait l’impression que cette « invincibilité » ne se limitait pas au duel de monstre, mais a quelque chose de bien plus grand. La jeune fille fit un sourire en coin. Soudain la porte s’ouvrit à nouveau, deux pilleurs se tenaient là, et regardaient la pièce.

– Où est l’autre fille ? s’écria-t-il, elle s’est enfuit !

Comme Miya se trouvait cachée dernière la porte ouverte, il ne pouvait pas la voir.

– Le Maître voulait la voir.

– Vraiment ? fit Miya en se redressant, et s’avança vers eux.

Elle sortit de la pièce et les deux pilleurs refermèrent la porte sur elle. La jeune fille fut conduite vers un bateau de plaisance. Marik, enfin Namu se tenait sur le pont avec sa baguette de millénium.

– Si tu t’inquiètes pour ton secret, N-A-M-U, je n’ai rien dit, annonça Miya comme préambule à leur conversation.


Elle le fixa du regard, avec un sourire en coin, elle ne savait pas encore ce qu’elle pouvait gagner de cette collaboration, mais elle avait besoin de comprendre quel était son rôle dans cette histoire.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [11/08/2022] à 22:45

Episode 7 : Seto et Yugi VS Umbra et Loumis (2/3)


Sur le toit de l’immeuble, le duel opposant Seto et Yugi à Loumis et Umbra était toujours en cours. Aimy se tenait sur le côté, toujours inquiète, elle avait confiance en Seto, et Yugi, mais elle avait l’impression que leurs adversaires jouaient mieux en équipe, et cette histoire de royaume des ombres ne lui disait rien qui vaille. Ce fut le tour de Kaiba, il tira une carte, et la jeune fille se demandait ce qu’il avait pu tirer.

– Je commence par poser une carte face cachée, puis je place le Guerrier Bœuf en mode défense pour protéger mes points de vie.


Les deux adversaires fanfaronnèrent en face, la victoire leur était facile, avec les faibles monstres de Seto et Yugi, mais Aimy espérait que ce n’était une chose qui arrêterait les deux duellistes. Ce fut le tour de Loumis, il joua le masque de dissipation. Il recouvrit la carte Multiplicatrice, et annula ses effets.

– J’ai bien peur que ton armée de Kuriboh ne soit réduit à néant. Tu n’as donc plus aucun moyen de te défendre. Tout comme le masque du maudit, qui te fait perdre 500 points de vie par tour, tant qu’il sera sur le terrain, dit Loumis.


Ce dernier appela un monstre, Tiki le grand sage, et lui ordonna d’attaquer Kuriboh, en mode défense. Aimy savait donc que Yugi ne perdait pas de point de vie, mais maintenant, il était vulnérable à une autre attaque. Le tour de Yugi commença, il venait de perdre 1 000 points de vie, à cause des deux masques sur le terrain, puis il tira une carte.



Yugi/Seto 2500/2100 – Loumis/Umbra 4000/4000


Aimy était en larmes de voir un tel duel, un tel acharnement à se battre, surtout avec un enjeu pareil pour Yugi et Seto. Et elle ne pouvait rien faire, si Miya était là, elle pourrait leur donner des conseils ou des idées de stratégies. Elle serra la carte dans sa poche, celle que Seto lui avait donné, enfin qu’il avait perdu, et n’avait pas voulu reprendre.

– Qu’est-ce que tu attends Yugi ? fit Seto, faisant sursauter la jeune fille à ses côtés. De toute façon, tu ne peux pas faire pire que ce tu as déjà fait dans ce duel. Par ta faute, les cartes qui auraient pu nous sauver sont désormais inutiles. Heureusement pour toi, j’ai dans mon jeu, une carte qui va nous assurer la victoire, mais à cause de tes erreurs que tu as commise, je ne veux pas l’appeler pour l’instant, je préfère l’envoyer au cimetière ! fit Seto avec un air étrange que Aimy ne parvenait pas à comprendre.


D’ailleurs, elle ne voulait pas pourquoi, Seto voulait envoyer une carte capable de les sauver au cimetière, ça n’avait pas de sens. Sans doute est-ce un langage de duelliste, encore une chose que sa sœur aurait compris, mais pas elle.

– Dis-moi, tu as déjà vu une équipe aussi pitoyable ! ricana Loumis de l’aura côté du terrain.

– On ne va quand même pas s’en plaindre, ces idiots sont entrain de nous aider à gagner, continua Umbra.

– Je pose une carte face cachée et je termine mon tour, fit Yugi d’un ton résolu.

Aimy espérait que cela voulait dire qu’ils avaient tous les deux, un plan. Ce fut au tour d’Umbra de jouer, il joua sa carte la malédiction de la bête masquée.

– Qu’est-ce que c’est que ça ! firent Yugi, Seto, et Aimy en même temps.

– Cette carte me permet de sacrifier nos deux monstres pour faire appel aux forces les plus destructrices que tu aies jamais connu ! fit le duelliste.


Cela suffisait à faire trembler la pauvre Aimy, qui regardait l’hologramme de la malédiction opérait le rituel, en se demandant ce qui allait en sortir.

– Prends garde à la toute puissance de ma bête masquée ! dit Umbra

– Ah ! cria Aimy en voyant la créature faire son entrée sur le terrain. Elle s’accroupit sur le sol, comme-ci c’était elle qui allait se faire attaquer par la créature.

– Tu peux dire au revoir à tes points de vie, Yugi ! Aller ma bête masquée, expédie-le au royaume des ombres ! ordonna Umbra à sa créature.

– Non ! cria Aimy.

– Guerrier Bœuf, défends-le ! s’écria Seto.


Aimy leva le nez, et vit le monstre de Seto alla défendre Yugi. Elle se redressa, fière de ce que Seto venait d’accomplir.

– Le monstre de Kaiba, a intercepté mon attaque, dit Umbra surpris.

– Tu as l’air surpris, après tout, il s’agit bien d’un duel en équipe, rétorqua Seto.

– Et ouais ! fit Aimy en levant le poing en l’air, et le sourire aux lèvres.


La jeune fille croisa le regard dur de Seto, et se sentit un peu comme une idiote. Elle baissa doucement le bras et la tête, comme prise en faute.

– Mon co-équipier était en danger, j’ai donc envoyé mon guerrier bœuf pour défendre ses points de vie contre ta bête masquée, ajouta Seto.

Aimy voyait bien son sourire de satisfaction, d’avoir fait échouer le plan d’Umbra.

– Je pensais pourtant que vous refusiez de jouer en équipe, tous les deux ! fit Umbra.

Aimy lui tira la langue dans une expression de pure gaminerie.

– Merci ! fit Yugi à Seto.

– De rien, comme ça, on est quitte ! La seule raison pour laquelle, je t’ai aidé, c’est que je veux gagner.


Aimy observa Seto avec un sourire, derrière ce côté dur, elle voyait bien qu’il avait autre chose, il se battait pour son petit frère, il avait aussi le sens de l’honneur. Sans son monstre, Seto se retrouvait sans défense, mais la jeune fille ne doutait pas de l’équipe Seto/Yugi, elle allait gagner. Elle voulait juste savoir comment ils allaient s’y prendre. C’était le troisième duel, auquel, elle assistait. Le premier était ironiquement celui qui avait opposé Yugi à Seto, et où Yugi avait gagné. Et le second était la victoire de sa sœur lors d’un tournoi régional, avant qu’elles n’arrivent ici.

– Vous ne gagnerez jamais ! s’écria Umbra.

– C’est ce que vous allez voir ! murmura Aimy.

– Je révèle ma carte face cachée, la destruction de la carte ! dit Yugi.


Tous les duellistes devaient envoyer leur jeu au cimetière, et tirer de nouvelles cartes, ce qui ne semblait pas du tout plaire à Umbra et Loumis.

– A mon tour d’envoyer mes cartes au cimetière ! fit Seto.

– Tom coéquipier t’a contraint à envoyer les cartes dont tu avais besoin au cimetière.

– A vrai dire, Loumis, c’était tout le contraire qui vient de se produite, car sans la possibilité de faire un sacrifice, je ne pouvais pas appeler mon monstre le plus puissant, mais à présent, je peux. Regardez-bien, je révèle la renaissance du monstre, et je peux enfin invoquer le puissant monstre que j’ai envoyé au cimetière : Le dragon blanc aux yeux bleus.

– Youpi ! cria Aimy, sans pouvoir s’en empêcher.


Elle leva les bras en l’air et sautant de joie. Ils avaient tous les deux, réussi à jouer en équipe. Umbra et Loumis ne faisaient pas le poids, face aux jeux de Yugi et Seto. La jeune fille avait peu à peu découvert qui était Seto, au cours de ce duel. Elle avait vu son sans du combat qu’il pouvait faire preuve d’honneur, et d’un sens de la justice, mais qu’il était aussi attentionné envers son petit frère, elle avait aussi vu sa volonté de vaincre, il avait un côté égoïste, et un égo très grand, mais elle voulait apprendre à le connaître plus, même si entrer dans son cercle devait être très difficile, mais c’était un défi qu’elle voulait relever. Seto ne semblait pas vouloir faire équipe avec Yugi, il n’était là que pour Makuba, mais s’il voulait gagner, il avait besoin de l’aide de son coéquipier. Aimy voulait lui dire que pour sauver Makuba, il devrait prendre toute l’aide qu’il pouvait trouver, que c’était de l’arrogance et de l’orgueil de penser qu’on peut tout faire, tout seul, mais elle ne pouvait pas lui dire dans un moment pareil. En revanche, il était très protecteur avec son petit frère.


C’était au tour de Seto d’attaquer, la bête masquée (Att3200/def1800), avait deux cents points de vie de plus que le Dragon blanc aux yeux bleus de Kaiba (Att3000/def2500), pourtant Yugi encourageait Seto a attaqué. C’étant sans doute encore un truc de duelliste, parce qu’Aimy ne comprenait pas.

– Si tu veux gagner ce duel, tu vas devoir me faire confiance, que tu le veuilles ou non, nous faisons équipe. Si tu attaques avec ton dragon blanc aux yeux bleus, je te donne ma parole que je t’épaulerais, compte sur moi ! dit Yugi à son coéquipier.


Aimy observait Yugi, puis Seto, ce dernier semblait autant surpris qu’en colère. Finalement il choisit quand même de faire confiance à Yugi, et attaque la bête masquée avec son monstre. Qui a la surprise de tous fut détruit. La jeune fille sautillait encore de joie en criant Youpi.

– Tu as triché ! s’écrièrent les deux adversaires de Seto et Yugi.

– Vous vous trompez, le dragon blanc aux yeux bleus était bel et bien le plus fort, permettez-moi de vous expliquer pourquoi ! commença Yugi, ça tombait bien parce qu’Aimy n’y comprenait pas grand-chose, elle fixa Yugi avec … avidité et concentration. Quand ma bête de Gilfer a été envoyé au cimetière, le tour dernier, j’ai activé son pouvoir spécial est de réduire de cinq cents, les points d’attaque de n’importe quel monstre sur le terrain, j’ai choisi d’affaiblir votre bête masquée, ses points d’attaque ne s’élevaient donc plus qu’à 2700, c’est-à-dire moins que le dragon blanc, et maintenant au cas où, tu ne l’aurais pas remarqué, Umbra, tu n’as pus de monstre sur le terrain pour défendre tes points de vie. Tu vois, que tu as besoin de mon aide, plus que tu ne le crois, Kaiba ! ajouta Yugi.



Yugi/Seto 2500/2100 – Loumis/Umbra 4000/3700


Le tour de Seto fut terminé, c’était donc à Loumis de jouer, il plaça un monstre face cachée en mode défense, et posa deux cartes face cachées et termina son tour, ce fut donc à Yugi de jouer, et il perdit donc 1 000 points à cause des deux masques sur le terrain.



Yugi/Seto 1500/2100 – Loumis/Umbra 4000/3700


Le jeune garçon plaça une carte face caché et invoqua le guerrier magnétique Alpha (Att1400/Def1700) en mode attaque.

– Guerrier Magnétique Alpha attaque le monstre caché de Loumis ! s’écria Yugi alors que son monstre se lançait à l’attaquer, et détruisit le monstre de son adversaire.


Miya se trouvait donc en compagnie de Marik, elle avait un petit sourire en coin sur son visage. Le jeune garçon ne semblait pas ravi qu’elle soit là, d’un côté, elle n’avait pas pu être envoyée au royaume des ombres, ni par la baguette, ni par l’anneau, et les pouvoirs des objets du millenium ne semblait pas agir sur elle, ce qui la rendait …. Intéressante.

– Je vois ! fit Marik.

– Nous n’avons pas été officiellement présenté, je suis Miya.

– Et moi, Marik ! Que vais-je faire de toi ? demanda Marik en regardant la jeune fille avec ses cheveux châtains, mêlés à des meches blondes, dont une encadré son visage.


Miya était fière de porter cette meche près de son visage.

– Dis-moi comment je peux t’aider ! fit Miya en serrant les dents.


Elle n’était pas du genre à suivre les ordres, plutôt indépendante, elle serait plus encline à les donner. Mais elle voulait en savoir plus sur cette histoire d’objets magiques, ces pouvoirs occultes dont Bakura et Marik avaient parlé, et surtout pourquoi cela n’avait pas d’impact sur elle.


Plus loin, Téa et Makuba étaient toujours enfermés dans l’entrepôt et cherchaient un moyen de s’enfuir. Le jeune Kaiba voulait rejoindre son frère pour le prévenir.

– Il y a peut-être un moyen pour que tu le rejoignes ! fit Téa en regardant le soupirail et le tas de cartons.


Elle avait peut-être été trop lourde pour atteindre la petite fenêtre, mais ce n’était pas le cas de Makuba qui était bien plus petit et léger qu’elle. Tous les deux se mirent donc au travail pour entasser les cartons afin de permettre au jeune garçon de s’enfuir pour rejoindre son frère.


Dans une autre pièce, Joey était assis sur une chaise, il était toujours aussi combatif face à un faux Marik, d’après ce que la jeune Miya comprenait. Marik lui avait expliqué que Odion se faisait passer pour lui, tant qu’il jouerait le doux et gentil Namu. Elle se trouvait avec Marik, le vrai, quand il prit le jeune homme sous son contrôle mental, elle se demandait s’il avait essayé sur elle ou pas, en tout cas, cela ne semblait pas avoir marché. Elle pensait toujours autant de « mal » de Marik. Toutefois, il était le seul capable de lui fournir des réponses, lui et Bakura qui avait disparu avec le grand-père.

– Tu es sûr de ne pas sous-estimer les liens de l’amitié ? demanda Miya.


La jeune fille n’avait jamais eu d’amis, en tout cas pas depuis la maternelle, et encore elle n’était même pas sûre qu’à cet âge, on puisse parler d’amitié. Mais elle avait vu la force du lien qui avait unis, Aimy, sa sœur à son amie Mana, durant des années.

– Les pouvoirs de ma baguette sont puissants ! rétorqua Marik en ayant toujours le pauvre Joey sous son emprise, je peux faire de celui ce que je veux, ajouta-t-il en quittant le pont du bateau pour descendre en cabine, laissant Miya seule sur le pont.


Elle rejoint Odion pour l’aider dans sa tâche, il lui ordonna d’aller préparer le piège étrange sur le ponton du port. Accompagné d’un pilleur de l’ombre, et elle vit Makuba s’enfuir.

– Il faut le rappeler ! fit le pilleur

– Non ! dit Miya en attrapant son bras. Marik veut qu’ils viennent à lui, Makuba leur montrera le chemin. Il vaut mieux avoir terminé ce piège, ajouta la jeune fille en reprenant la direction du port.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Tchii
Membre
Messages : 27


haut haut de page
Yu-Gi-Oh Fanfiction : Les secrets d'Egypte posté le [11/08/2022] à 22:48

Épisode 8 : Seto et Yugi VS Umbra et Loumis (3/3)


En haut de l’immeuble, le duel entre Yugi/Seto contre Umbra/Loumis continuait, c’était au tour d’Umbra de jouer. Aimy était toujours là pour encourager les deux duellistes, elle voulait faire de son mieux, puisque que c’était la seule chose qu’elle pouvait faire. Umbra tira sa carte est joua la poupée espiègle (Att1600/def1000). Il ordonna à sa poupée d’attaquer le dragon, la jeune fille fronça les sourcils, elle n’y connaissait pas grand-chose au duel de monstres, mais elle était douée en maths, et là il y avait un problème dans la soustraction. Ou bien Umbra avait un plan, ou alors c’était du suicide.

– Fais attention, Seto ! cria Aimy pour le prévenir.


Loumis révéla alors ses deux cartes faces cachées, le Masque de faiblesse qui alla s’accrochait sur le dragon blanc aux yeux bleus, et cette carte affaiblit le dragon de 700 points, il n’avait donc plus que 2300 points d’attaque. C’était toujours plus fort que la poupée, mais Loumis activa sa deuxième carte face cachée : Le masque de la brutalité. Cette dernière donna 1 000 points d’attaques en plus. Ce qui rendait sa poupée plus puissante que le dragon. Alors que la poupée allait attaquer et tuer le dragon, Yugi activa sa carte face cachée : Rêve Panel le mystique. Aimy soupira avec soulagement, même si elle ne savait pas du tout à quoi pouvait bien servir cette carte, mais au moins Seto n’allait pas perdre son dragon. La carte du masque de brutalité était transmise au dragon ce qui augmenta les points d’attaque de 1000, arrivant à 3300. Il put aisément détruire la pauvre poupée.



Yugi/Seto 1500/2100 – Loumis/Umbra 4000/2000


Aimy regarda les deux duellistes Umbra et Loumis entrain de se disputer, elle les pensait pourtant amis. Ce n’était d’ailleurs pas la faute de Loumis, Yugi avait simplement été le plus fort. Pourquoi Umbra le fâchait comme ça. Ils étaient en train de perdre leur esprit d’équipe, qui leur avait permis de gagner jusque-là. Aimy ouvrit la bouche pour leur dire de se calmer, mais elle était là pour encourager Yugi et Seto, non ? Umbra termina son tour en posant une carte face cachée, c’était donc à Kaiba de jouer.


Seto lança donc une attaque avec son dragon blanc, qui fut repousser par une carte magique d’Umbra : Le masque d’inviolabilité. Ce masque réduisait les dommages du tour à zéro. Seto se tourna alors vers Loumis.

– C’est vrai, mais et ton ami Loumis. Je parle bien de toit, tu réfléchis à ce qui se serait passé, si c’était toi que j’avais attaqué. Crois-tu que Umbra t’aurais protéger avec sa carte magique, ou t’aurait-il laissé perdre ? demanda Seto. Voilà ce qui arrive quand on dépend de quelqu’un d’autres, alors qu’en réalité, il n’y a qu’une seule personne en qui on puisse avoir confiance, c’est soi-même, et ceux qui disent le contraire, mentent, fit le jeune garçon


Aimy n’était pas du tout d’accord avec lui, elle avait toute confiance en Miya, parce qu’elle était bien plus forte qu’elle, et ne l’avait jamais laissé tomber. Et elle-même était si peu sure d’elle, en sachant jamais si elle fait les choses bien ou pas. Elle observait les quatre duellistes, si au début du duel, c’était Umbra et Loumis qui arboraient des sourires, là c’était plutôt le contraire, c’était Seto et Yugi qui semblaient mener le duel, est-ce un signe de victoire ? C’était au tour de Loumis de jouer, il tira donc sa carte, et joua la marmite d’avidité, et il tira deux nouvelles cartes. Il posa une carte face cachée et activa une autre carte magique, l’échange. Il désigna son ami Umbra pour faire l’échange avec lui, donc ils échangèrent une carte. Puis il activa sa carte cachée : L’élue.

– Je commence par poser trois cartes faces cachées sur le terrain, et au centre des cartes, se positionne la toupie de l’élu, elle va choisir une carte au hasard, si elle s’arrête sur une de deux cartes magiques, alors les trois cartes iront tout droit au cimetière, mais si elle sélectionne ma troisième carte, je pourrais invoquer un monstre tout puissant, sans avoir pour autant à sacrifier un monstre plus faible, et dans ce cas, vous vous rapprocherez du royaume des ombres ! fit Loumis en se mettant à rire.


Aimy observait la toupie tournée, en priant qu’elle choisisse une carte magique, et pas la carte monstre.

– Ça y est ! Elle a sélectionné mon monstre ultime ! dit-il


Alors que la créature : Le gardien de la bête masquée était appelé sur le terrain. Elle comptait 3300 points d’attaque, elle était plus puissante que le dragon blanc aux yeux bleus de Seto. Aimy se demandait qui il allait attaquer, Yugi ou Seto. Apparemment Loumis se posait la même question.


– Bientôt l’un de vous subira l’attaque du gardien de la bête masquée. Si je t’attaque Yugi, mon monstre va anéantir le reste de tes points de vue, et si je te choisis Kaiba, ton dragon aux yeux bleus va servir de hors d’œuvres à ma créature. Et n’oubliez pas quand vos points de vie atteindront zéro, la surface sur laquelle repose vos pieds disparaitra, et vous rejoindrez le royaume des ombres. Qui vins-je choisir ? Vous n’abandonnez pas dans ce cas, ce sera toi, Yugi Muto ! fit Loumis dans un sourire de victoire.

– Non ! s’écria Aimy, en posant sa main sur sa bouche.


Les deux duellistes avait forcément un truc, Yugi et Seto ne pouvaient pas perdre, la jeune fille le savait.

– Hé, je te rappelle qu’on est une équipe, on doit être deux à prendre les décisions. Je suis d’accord pour éliminer Yugi, mais si on laisse le dragon sur le terrain, on risque avoir des ennuis ! rappela Umbra.


Aimy n’était guère rassurée de savoir Seto, sans la protection de son dragon. Elle secoua la tête, elle devait garder confiance.

– Non ! C’est moi qui joue ! Je choisis Yugi ! s’écria Loumis.

Le regard d’Aimy passait de Loumis à Yugi en espérant pouvoir faire quelque chose mais elle ignorait quoi, que pouvait-elle faire ?

– J’en étais sûr, fit soudainement Seto, je me demandais si tu aurais le cran de me défier et d’affronter mon dragon, et maintenant je sais ! Fit Seto.


Aimy porta son regard sur lui, il était entrain d’aider Yugi. La jeune fille sourit et ressentit un pincement au cœur. Il était vraiment très classe.

– Tu sais quoi ? demanda Loumis

– Je sais que tu parles beaucoup, mais tu n’agis jamais, en attaquant Yugi, tu prends une issue de secours, qui te permet de ne pas te mesurer à mon dragon, tu n’es qu’un lâche, continua Kaiba.

– Bon finalement, je change mon plan, gardien de la bâte masquée, détruit le Dragon blanc aux yeux bleus de Kaiba ! s’écria Loumis




Yugi/Seto 1500/1800– Loumis/Umbra 4000/2000


Le gardien de la bête masquée attaqua et détruisit la créature de Seto, Aimy soupira tristement, alors que Loumis était entrain de rire. Ce fut au tour de Yugi, avec les cartes-maques, le jeune garçon perdit 1 000 points de vie, ce qui veut dire qu’il se retrouve à 500.


Yugi/Seto 500/1800 – Loumis/Umbra 4000/2000


C’était donc son dernier tour, Aimy avait hâte de voir comment ils allaient tous les deux, gagnaient et retournaient la situation à leur avantage.

– Tu vas regretter de ne pas m’avoir attaqué, car je tiens entre les mains, la carte qui va causer ta perte, dit Yugi.

– Non ! C’est impossible, notre carte du masque, t’empêche d’invoquer des monstres puissants.

– C’est faux ! Ta carte m’empêche de faire des sacrifices, mais il existe une autre façon de faire appel à des monstres puissants. Je joue ceci le guerrier magnétique gamma. Et quand les trois guerriers sont posés en même temps sur le terrain, je suis en mesure d’activer leur botte secrète : L’assemblage monstrueux.

– Wou ! wou ! s’écria Aimy, en sautant sur place alors que les trois guerriers étaient entrain de s’assembler pour construire un seul monstre redoutable. Ce duel était rude pour les nerfs de la jeune fille.

– Qu’est-ce que c’est ? demanda Umbra tremblant.

– Et voilà, Valkyrion, le guerrier-magna, présenta Yugi.


Aimy lui trouvait une bonne tête. Le monstre de Yugi, Valkyrion (Att3500/Def3850) possédait deux cents points de plus que le monstre de Loumis et Umbra.

– Yugi, il est grand temps d’en finir avec ses énergumènes qui ont osé s’en prendre aux êtres qui nous sont le plus chers. Qu’est-ce que tu attends, Yugi, lance-toi, attaque ! s’écria Seto avec colère.


Aimy trouvait qu’il était bien souvent en colère ou énervé, contre tout et tout le monde, sauf peut-être son petit frère, Makuba. Aimy se demandait s’il y avait un moment où il … se reposait. Où il n’était pas en colère, et aussi crispé. Yugi était plus prudent, il semblait ne pas vouloir attaquer de suite, il y avait peut-être un piège, ou un truc.

– Kaiba, fit Yugi après avoir posé une carte face-caché, si tu veux un jour revoir ton petit frère, il faut nous montrer plus malin qu’eux. Ta colère t’empêche de raisonner correctement.


Aimy était d’accord avec Yugi, Seto était quelqu’un de colérique, il était un peu froid et rusé, mais dès qu’on touchait à son petit frère, il perdait son calme et son sang-froid.

– Calme-toi, Seto ! fit Aimy, regarde Umbra et Loumis, ils ne semblent pas du tout inquiets.

– Silence ! dit Seto, Aimy soupira et se fit toute petite, elle voulait juste aider.

– Tu dois apprendre à rester maître de toi ! Tu dois croire au cœur des cartes ! fit Yugi.


La jeune fille sortit la carte de Seto, de sa poche, et la tenait entre ses doigts, la serrait contre elle. Oui, elle sentait, elle aussi le cœur des cartes.

– Valkyrion, le guerrier-magna, attaque leur monstre ! s’écria Yugi, Aimy croisa les doigts.

– Tu as peut-être détruit mon monstre, fit Loumis, alors que la créature venait d’exploser, mais ce que tu ne sais pas, c’est que tu viens d’activer sa force spéciale. Quand mon monstre est envoyé au cimetière, il laisse dernier lui, trois masques qui vont se combiner pour faire un nouveau masque : Le masque des revenants. Dit Loumis en riant, ce masque me permet de contrôler l’un de tes monstres, comme si c’était le mien, le monstre que je choisis est Valkyrion. Umbra attaque Yugi sur ce tour et ensuite je m’occuperais de Kaiba ! termina Loumis.

– Avec plaisir ! commenta Umbra, c’est parti, fit-il en tirant une carte et la plaça face cachée.

– J’active ma carte, Mascarade ! s’écria Umbra, avec cette carte en jeu, je peux contrôler un monstre de Loumis, comme si c’était le mien. Valkyrion, attaque ton ancien maître.

– Aahh ! cria Aimy en se cachant, les yeux derrière ses mains.

– Ne vous réjouissez pas trop vite ! Je révèle ma carte face cachée : Fission ! fit Yugi.


Aimy regarda le duel, et vit Valkyrion stoppait son attaque et redevenir trois monstres, ceux qui avaient permis de le créer. La jeune fille poussa un soupir de soulagement en s’accroupissant sur le sol, c’est donc à Kaiba de jouer. Il tira une carte.

– Tu vas gouter à la puissance de ma carte de Dieu Egyptien ! dit Seto.

– Pas exactement ! Tu oublies tant que ma carte du masque de la restriction est en action, tu ne peux rien invoqué, il te faudrait faire le sacrifice de trois monstres, le problème s’est que ms masques t’empêchent ! rappela Loumis.


Aimy observa Seto, il ne disait pas ça pour faire peur, il allait invoquer le Dieu Egyptien, et s’il lui faut trois monstres… alors il ne pouvait prendre que les trois guerriers magnétiques.

– Oh ! fit Aimy

– C’est faux, car tes masques m’empêchent uniquement de sacrifier mes monstres, mais j’ai justement prévu de sacrifier les tiens grâce à cette carte, l’échange d’âme ! expliqua Kaiba en activant la carte.


Les trois guerriers magnétiques de Yugi, encore sous le contrôle de Loumis furent sacrifier, et ainsi pouvoir appeler Obélisque sur le terrain. Aimy observa Seto, jouer sa carte, et le Dieu apparut. Elle sentit ses poils se dressaient sur tout son corps, et elle tomba assisse sur le sol, comme assommée par une force puissante. Comme la première fois qu’elle l’avait vu, elle avait l’impression que le Dieu la regardait. Puis il attaqua et détruisit les points de vie d’Umbra, ses points de vie tombèrent à zéro, et la vitre explosa.

– Aaaaah ! cria Aimy en courant vers le précipice, car elle voulait aider le duelliste à s’en sortir, elle le vit ouvrir un parachute et soupira de soulagement. Il a ouvert un parachute, annonça-t-elle en levant la tête, avec un sourire, vers Loumis.

– SI tu veux t’en sortir, tu ferais mieux d’abandonner ! fit Yugi

– Ne le laisse pas s’en tirer à si bon compte ! Loumis doit payer pour ce qu’il a fait à ma famille ! s’écria Seto

– Ça suffit ! firent Yugi et Aimy en même temps.


La jeune fille s’avança vers Loumis, et s’accroupit à ses côtés, il n’avait plus la volonté de se battre, à quoi bon continuer un tel duel.

– Ton ami va bien ! Le duel est fini, sourit Aimy en lui tendant la main pour l’aider à se relever, ce n’était pas parce qu’elle encourageait Yugi et Seto, qu’elle devait détester Loumis et Umbra.


Soudain un étrange œil apparu sur le front de Loumis.


~ Yu-Gi-Oh Fan ~

Pages : 1 2 3